Il y a cependant pléthore d'autres candidats à la victoires samedi. En plus de Gilbert, Lotto Soudal aura un autre atout en la personne de Tim Wellens, 3e l'année passée et qui vient de prendre la 5e place du Tour d'Algarve.

Deceuninck-Quick Step pourra compter sur le vainqueur sortant, le Tchèque Zdenek Stybar, mais aussi sur le Luxembourgeois Bob Jungels ou Yves Lampaert. Sep Vanmarcke (EF Pro Cycling), lauréat en 2012 et 3e en 2016 et 2017, sera aussi à suivre, ainsi qu'Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) ou Tiesj Benoot, qui disputera sa première course de l'année sous le maillot de sa nouvelle équipe Sunweb. Le Danois Michael Valgren (NTT), vainqueur en 2018, sera aussi de la partie, tout comme son compatriote Mads Pedersen (Trek-Segafredo), champion du monde et 2e du Tour des Flandres 2018. Trek-Segafredo pourra aussi miser sur Jasper Stuyven et Edward Theuns.

Wout van Aert (Jumbo-Visma) disputera samedi sa première course sur route depuis sa chute lors du chrono du Tour de France le 19 juillet dernier à Pau. Revenu à la compétition fin décembre en cyclocross, le champion de Belgique du contre-la-montre avait d'abord prévu de reprendre le collier lors des Strade Bianche en Italie le 7 mars. Mais la tenue de cette course, tout comme Milan-Sanremo (21 mars), est désormais incertaine en raison du coronavirus. Il a donc décidé de prendre le départ du Nieuwsblad.

L'autre cador des labourés, le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix), considéré comme un des favoris des classiques du printemps, sera le grand absent samedi. Grippé, le champion du monde de cyclocross a été contraint de déclarer forfait.

Le Circuit Het Nieuwsblad s'élancera de Gand à 11h35 et se terminera à Ninove après 200 km d'un tracé comprenant treize côtes et plusieurs secteurs pavés. Le Molenberg (km 157) et le Berendries (km 165) useront le peloton, tandis que l'enchaînement Mur de Grammont (km 183) et Bosberg (km 187) devrait être décisif dans le final.

On annonce de la pluie et des grands vents pour samedi, ce qui rendra la course encore plus difficile.

Il y a cependant pléthore d'autres candidats à la victoires samedi. En plus de Gilbert, Lotto Soudal aura un autre atout en la personne de Tim Wellens, 3e l'année passée et qui vient de prendre la 5e place du Tour d'Algarve. Deceuninck-Quick Step pourra compter sur le vainqueur sortant, le Tchèque Zdenek Stybar, mais aussi sur le Luxembourgeois Bob Jungels ou Yves Lampaert. Sep Vanmarcke (EF Pro Cycling), lauréat en 2012 et 3e en 2016 et 2017, sera aussi à suivre, ainsi qu'Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) ou Tiesj Benoot, qui disputera sa première course de l'année sous le maillot de sa nouvelle équipe Sunweb. Le Danois Michael Valgren (NTT), vainqueur en 2018, sera aussi de la partie, tout comme son compatriote Mads Pedersen (Trek-Segafredo), champion du monde et 2e du Tour des Flandres 2018. Trek-Segafredo pourra aussi miser sur Jasper Stuyven et Edward Theuns. Wout van Aert (Jumbo-Visma) disputera samedi sa première course sur route depuis sa chute lors du chrono du Tour de France le 19 juillet dernier à Pau. Revenu à la compétition fin décembre en cyclocross, le champion de Belgique du contre-la-montre avait d'abord prévu de reprendre le collier lors des Strade Bianche en Italie le 7 mars. Mais la tenue de cette course, tout comme Milan-Sanremo (21 mars), est désormais incertaine en raison du coronavirus. Il a donc décidé de prendre le départ du Nieuwsblad. L'autre cador des labourés, le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix), considéré comme un des favoris des classiques du printemps, sera le grand absent samedi. Grippé, le champion du monde de cyclocross a été contraint de déclarer forfait. Le Circuit Het Nieuwsblad s'élancera de Gand à 11h35 et se terminera à Ninove après 200 km d'un tracé comprenant treize côtes et plusieurs secteurs pavés. Le Molenberg (km 157) et le Berendries (km 165) useront le peloton, tandis que l'enchaînement Mur de Grammont (km 183) et Bosberg (km 187) devrait être décisif dans le final. On annonce de la pluie et des grands vents pour samedi, ce qui rendra la course encore plus difficile.