Hesjedal, qui est âgé de 31 ans, a repris le maillot rose à l'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha) dans cette ultime étape, raccourcie de 1800 mètres (28,2 km contre 30 km initialement prévus). Le Canadien, qui comptait 31 secondes de retard au départ de l'étape sur 'Purito' Rodriguez, a décroché le premier grand succès de sa carrière en bouclant le contre-la-montre en 6e position, à 1:09 de Marco Pinotti, vainqueur en 33:06.

Au classement général final, Hesjedal compte 16 secondes d'avance sur Rodiguez et 1:39 sur De Gendt, qui devient le premier Belge à monter sur le podium d'un grand Tour depuis Johan Bruyneel, 3e de la Vuelta en 1995.

"Un peu surréaliste"

En prenant dimanche à Milan la 3e place du Tour d'Italie, Thomas De Gendt est devenu le premier Belge à monter sur le podium d'un grand Tour depuis Johan Bruyneel, 3e de la Vuelta en 1995.

"C'est un peu surréaliste", a déclaré le Flandrien de Saint-Nicolas-Waes. "Il y a trois jours, j'étais encore occupé à me battre pour une place parmi les dix premiers. C'est assez surprenant parce que ce n'est aussi que mon deuxième grand tour."

Au lendemain de sa magnifique victoire d'étape au sommet du Stelvio, où il a jeté les bases de son accession au podium, le coureur de l'équipe Vacansoleil a confirmé dimanche en terminant l'épreuve contre le chrono en 5e position.

"Je clôture une formidable dernière semaine, je suis ravi. Mes jambes n'étaient pas +super+ aujourd'hui (dimanche), mais on peut toujours se dépasser si un podium est en jeu. J'ai encore une fois tout donné."

Sportfootmagzine.be, avec Belga

Hesjedal, qui est âgé de 31 ans, a repris le maillot rose à l'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha) dans cette ultime étape, raccourcie de 1800 mètres (28,2 km contre 30 km initialement prévus). Le Canadien, qui comptait 31 secondes de retard au départ de l'étape sur 'Purito' Rodriguez, a décroché le premier grand succès de sa carrière en bouclant le contre-la-montre en 6e position, à 1:09 de Marco Pinotti, vainqueur en 33:06. Au classement général final, Hesjedal compte 16 secondes d'avance sur Rodiguez et 1:39 sur De Gendt, qui devient le premier Belge à monter sur le podium d'un grand Tour depuis Johan Bruyneel, 3e de la Vuelta en 1995. "Un peu surréaliste" En prenant dimanche à Milan la 3e place du Tour d'Italie, Thomas De Gendt est devenu le premier Belge à monter sur le podium d'un grand Tour depuis Johan Bruyneel, 3e de la Vuelta en 1995. "C'est un peu surréaliste", a déclaré le Flandrien de Saint-Nicolas-Waes. "Il y a trois jours, j'étais encore occupé à me battre pour une place parmi les dix premiers. C'est assez surprenant parce que ce n'est aussi que mon deuxième grand tour." Au lendemain de sa magnifique victoire d'étape au sommet du Stelvio, où il a jeté les bases de son accession au podium, le coureur de l'équipe Vacansoleil a confirmé dimanche en terminant l'épreuve contre le chrono en 5e position. "Je clôture une formidable dernière semaine, je suis ravi. Mes jambes n'étaient pas +super+ aujourd'hui (dimanche), mais on peut toujours se dépasser si un podium est en jeu. J'ai encore une fois tout donné." Sportfootmagzine.be, avec Belga