6

C'est le nombre de podiums (une victoire, deux secondes places et trois troisièmes) en huit étapes décroché par Wout van Aert sur Paris-Nice. Ce nombre et ce pourcentage (75 %) sont les plus élevés depuis que Sean Kelly, "Mister Paris-Nice", a terminé dans les trois premiers lors de 9 des 10 étapes en 1986. L'Irlandais avait également remporté la cinquième de ses sept victoires finales sur la course au soleil.
...

C'est le nombre de podiums (une victoire, deux secondes places et trois troisièmes) en huit étapes décroché par Wout van Aert sur Paris-Nice. Ce nombre et ce pourcentage (75 %) sont les plus élevés depuis que Sean Kelly, "Mister Paris-Nice", a terminé dans les trois premiers lors de 9 des 10 étapes en 1986. L'Irlandais avait également remporté la cinquième de ses sept victoires finales sur la course au soleil.La régularité de Van Aert lui a aussi permis de ramener la tunique verte sur la Promenade des Anglais. C'est sa quatrième victoire au classement par points d'une course WorldTour après les maillots à points du Critérium Dauphiné (2019, 2020) et de Tirreno-Adriatico (2021). Au cours des 40 dernières années, soit depuis les départs à la retraite de Freddy Maertens et de Roger De Vlaeminck), aucun Belge n'a fait mieux que WVA sur les courses par étapes labellisées WorldTour.C'est le pourcentage de coureurs ayant terminé les huit étapes de Paris-Nice, soit 59 sur les 154 qui avaient pris le départ dimanche dernier à Mantes-la-Ville. C'est le pourcentage le plus bas de coureurs à rallier Nice depuis l'édition de... 1952, où seulement 38 des 131 coureurs avaient atteint la ligne d'arrivée (29%).Plusieurs coureurs ont été terrassés par un rhume, une grippe ou le coronavirus. La mauvaise météo du dernier week-end, avec des températures glaciales le samedi au sommet du Col de Turini et la pluie le dimanche, a également joué un rôle important dans cette avalanche d'abandons.C'est le nombre de victoires déjà remportées par Tadej Pogacar cette saison (deux étapes et le classement général du Tour des Émirats arabes unis, les Strade Bianche et deux étapes plus la victoire générale de Tirreno-Adriatico). C'est à ce moment de la saison le plus grand nombre de bouquets gagnés par un vainqueur en titre du Tour de France depuis... Eddy Merckx en 1971, voici 51 ans. A l'époque, le Cannibale avait ensuite remporté trois étapes et le classement final du Tour de Sardaigne avant de récidiver avec le même bilan sur Paris-Nice. Notre compatriote comptait donc une victoire en plus que le jeune slovène, toujours plus impressionnant.L'avance de Pogacar sur son premier poursuivant après l'étape de samedi (1'03"), après deux ascensions du Monte Carpegna, était également exceptionnelle selon les normes de Tirreno-Adriatico. C'était la plus importante depuis la cinquième étape de 1995 (disputée également un 12 mars), lorsque Gianluca Pierobon avait franchi la ligne d'arrivée avec 1'42" d'avance sur le second.L'avance du Slovène au classement final (1'52" sur Jonas Vingegaard) est également la troisième plus importante de l'histoire de la course des deux mers, après les 2'31" de Tony Rominger en 1990 et les 2'05" d'Alberto Contador en 2014.C'est le nombre de fois où Bart Swings a terminé dans les trois premiers lors des dix dernières éditions de la Coupe du monde de mass-start. Il a même terminé premier à quatre reprises lors des cinq dernières années. Il s'est imposé ce dimanche à Heerenveen comme la saison dernière. En 2016-17, l'homme d'Herent n'avait pris "que" la quatrième du classement final de cette Coupe du monde de mass-start. C'est le nombre de buts sur les 807 réalisations enregistrées de Cristiano Ronaldo (un record de tous les temps selon la FIFA, bien que l'on n'en soit pas sûr à 100%) qui ont été synonymes d'égalisation ou de victoire. Un pourcentage exceptionnel de 50,4%. 177 de ces 807 buts ont été inscrits lors de triplés comme ce week-end contre Tottenham. C'était le 49e de sa carrière et c'est aussi un record. En revanche, le grand rival de Ronaldo, Lionel Messi possède cependant un meilleur pourcentage de buts inscrits par match (79%, soit 759 goals en 961 matches). Le Portugais n'a marqué que 807 buts en 1110 matches (soit 73%). On parle toujours de pourcentage de buts marqués par match avec celui de Jelle Vossen en Jupiler Pro League. L'ancien Diable rouge a secoué les filets belges à 150 reprises en 386 matches de championnat, dont la dernière fois ce samedi contre Eupen. Il marqué sous les couleurs de Genk, du Cercle du FC Bruges et de Zulte Waregem. C'est le nombre d'heures auxquelles il faut rajouter 15 minutes dont Karel Sabbe a eu besoin pour parcourir les trois premières boucle de la Barkley. Chaque tour est long de 32 kilomètres et cela représente donc 96 kilomètres au total pour en terminer trois. Dans cette épreuve d'ultrarunning qui est souvent considérée comme la plus difficile au monde, les participants doivent trouver leur chemin à l'aide d'une boussole. Ce n'est qu'à la quatrième boucle, alors qu'il ne restait plus que deux des 40 participants au départ, que Sabbe, qui commençait à avoir des hallucinations, a dû abandonner. Cela reste néanmoins une performance impressionnante dans une course où seulement 18 coureurs (sur 955 participants qui ont pris le départ depuis la première édition de 1995) ont rallié l'arrivée dans les temps impartis. Il faut en effet terminer les 5 tours du tracé, soit une distance de 160 km en moins de 60 heures).C'est le nombre de médailles, dont 11 en or, remportées par l'Ukraine aux Jeux paralympiques d'hiver de Pékin. Ce nombre constitue un record pour ce pays actuellement ravagé par la guerre. L'Ukraine s'est classée deuxième au classement des médailles derrière le pays organisateur, la Chine, qui a remporté 61 médailles, dont 18 en or. C'est le nombre de victoires remportées par Gregg Popovich, l'entraîneur des San Antonio Spurs, en NBA. Il a ainsi dépassé Don Nelson au classement de tous les temps, avec un pourcentage de victoire nettement supérieur de 65,8 % contre 55,7 %. Popovich entraîne les Spurs depuis 1996 et a eu 199 joueurs sous sa direction. 48 % des joueurs actuels de la NBA n'étaient pas encore nés en 1996 lorsqu'il a entraîné son premier match dans la ligue nord-américaine.C'est le montant en dollars (475 000 euros) que quelqu'un a payé dimanche lors d'une vente aux enchères en ligne pour la supposée toute dernière balle de touchdown de l'icône de la NFL Tom Brady. On parle de prétendu, car dans la soirée, le quaterback de 44 ans annonçait son retour à la compétition 40 jours après avoir fait ses adieux "définitifs".Les chances des Tampa Bay Buccaneers de remporter un Superbowl la saison prochaine sont immédiatement passées de 25/1 à 7,5/1 chez les bookmakers.