Comme le disait jadis feu Paul Vanden Boeynants : Trop is te veel. Pendant trois jours, le Tour nous inflige trois étapes plates, quasiment aussi longues les unes que les autres, puisqu'il y a plus de 200 kilomètres jusqu'à Metz, des parcours dénués du moindre relief puisqu'il n'y a qu'une butte de quatrième catégorie à mi-parcours. Sans accident, on se dirige vers un troisième sprint massif d'affilée.

La principale attraction du jour sera de voir si Mark Cavendish est toujours l'empereur du sprint. Son grand rival, Andre Greipel, vient de s'adjuger deux victoires consécutives. Mercredi, le champion du monde, pris dans une chute, n'a pas pu défendre ses chances. Le lendemain par contre, le coureur de l'île de Man a été battu à la régulière par un Greipel surpuissant dans une arrivée en légère montée.

Cav joue déjà une bonne partie de son Tour de France ce vendredi. Un nouvel échec le laisserait bloqué à 'seulement' une victoire, alors que les occasions de briller pour les sprinters ne seront plus très nombreuses...

Sport/Foot Magazine 'spécial Tour 2012'

Comme le disait jadis feu Paul Vanden Boeynants : Trop is te veel. Pendant trois jours, le Tour nous inflige trois étapes plates, quasiment aussi longues les unes que les autres, puisqu'il y a plus de 200 kilomètres jusqu'à Metz, des parcours dénués du moindre relief puisqu'il n'y a qu'une butte de quatrième catégorie à mi-parcours. Sans accident, on se dirige vers un troisième sprint massif d'affilée. La principale attraction du jour sera de voir si Mark Cavendish est toujours l'empereur du sprint. Son grand rival, Andre Greipel, vient de s'adjuger deux victoires consécutives. Mercredi, le champion du monde, pris dans une chute, n'a pas pu défendre ses chances. Le lendemain par contre, le coureur de l'île de Man a été battu à la régulière par un Greipel surpuissant dans une arrivée en légère montée. Cav joue déjà une bonne partie de son Tour de France ce vendredi. Un nouvel échec le laisserait bloqué à 'seulement' une victoire, alors que les occasions de briller pour les sprinters ne seront plus très nombreuses... Sport/Foot Magazine 'spécial Tour 2012'