Cette ultime étape plate avant les Champs Elysées est coincée entre les Pyrénées et le contre-la-montre. Le parcours est pénible. Boucler 220 kilomètres après trois semaines de course, ce n'est pas une sinécure. Ceux qui connaissent un peu la France profonde, entre Blagnac et Brive-la-Gaillarde, savent qu'elle n'est pas vraiment plate. Les étapes du début du Tour, au nord de l'Hexagone, se déroulent à travers les prairies, la variante picarde du plat pays. La Corrèze, la région qui entoure Brive-la-Gaillarde, est peut-être en pente douce mais selon les normes belges, elle est très boisée aussi. Et quatre ascensions de troisième et de quatrième catégories l'animent. Les attaquants auront leur chance.

Sport/Foot Magazine 'spécial Tour 2012'

Cette ultime étape plate avant les Champs Elysées est coincée entre les Pyrénées et le contre-la-montre. Le parcours est pénible. Boucler 220 kilomètres après trois semaines de course, ce n'est pas une sinécure. Ceux qui connaissent un peu la France profonde, entre Blagnac et Brive-la-Gaillarde, savent qu'elle n'est pas vraiment plate. Les étapes du début du Tour, au nord de l'Hexagone, se déroulent à travers les prairies, la variante picarde du plat pays. La Corrèze, la région qui entoure Brive-la-Gaillarde, est peut-être en pente douce mais selon les normes belges, elle est très boisée aussi. Et quatre ascensions de troisième et de quatrième catégories l'animent. Les attaquants auront leur chance.Sport/Foot Magazine 'spécial Tour 2012'