L'équipe Bahrain Victorious a été perquisitionnée jeudi matin à son hôtel à Copenhague au Danemark à la veille du départ du Tour de France. La formation du WorldTour a publié un communiqué pour expliquer avoir reçu la visite de la police danoise, à la demande du procureur français, à 5:30 du matin.

Lundi déjà, des membres du staff et des coureurs de Bahrain Victorious avaient reçu la visite de la police à leur domicile. Les enquêteurs ont cherché dans tous les véhicules de l'équipe, ainsi que dans les chambres des coureurs et des membres du staff, a précisé le communiqué jeudi. "L'équipe a entièrement collaboré aux demandes des enquêteurs, et les recherches ont duré deux heures. Aucun élément n'a été emporté", a ajouté la formation de Dylan Teuns.

En 2021, l'équipe avait déjà reçu la visite de la police après la 17e étape du Tour de France. Les policiers avaient alors demandé les fiches d'entraînement des coureurs.

L'équipe Bahrain Victorious a été perquisitionnée jeudi matin à son hôtel à Copenhague au Danemark à la veille du départ du Tour de France. La formation du WorldTour a publié un communiqué pour expliquer avoir reçu la visite de la police danoise, à la demande du procureur français, à 5:30 du matin. Lundi déjà, des membres du staff et des coureurs de Bahrain Victorious avaient reçu la visite de la police à leur domicile. Les enquêteurs ont cherché dans tous les véhicules de l'équipe, ainsi que dans les chambres des coureurs et des membres du staff, a précisé le communiqué jeudi. "L'équipe a entièrement collaboré aux demandes des enquêteurs, et les recherches ont duré deux heures. Aucun élément n'a été emporté", a ajouté la formation de Dylan Teuns. En 2021, l'équipe avait déjà reçu la visite de la police après la 17e étape du Tour de France. Les policiers avaient alors demandé les fiches d'entraînement des coureurs.