Récent troisième du championnat du monde à Imola, Marc Hirschi, 22 ans, est sorti grand vainqueur de la bagarre des puncheurs qui ponctue traditionnellement la Flèche Wallonne au sommet du Mur de Huy. Le jeune Belge Mauri Vansevenant est passé tout près de l'exploit. Membre d'une échappée de plus de 195 kilomètres, il a perdu ses chances dans une sortie de route juste avant la dernière ascension du Mur de Huy.

Quatre coureurs se sont isolés à l'avant de la course au 10e kilomètre: Mauri Vansevenant (Deceuninck-Quick Step), Aaron Van Poucke (Sport Vlaanderen-Baloise), Mathijs Paasschens (Bingoal-WB), Marlon Gaillard (Total Direct Energie). Leur avantage sur le peloton a culminé à plus de 9 minutes après 50 kilomètres. Un peloton dans lequel on ne retrouvait aucun ancien vainqueur de la classique wallonne, dont le palmarès des six dernières années avait été monopolisé par l'Espagnol Alejandro Valverde et le Français Julian Alaphilippe, tous deux absents mercredi.

L'écart des hommes de tête a commencé à fondre progressivement. Le quatuor avait 3:40 au premier passage au sommet du Mur de Huy, à 63 kilomètres du but, sur deux hommes sortis du peloton, Ide Schelling (Bora-Hansgrohe) et Alessandro De Marchi (CCC). Le peloton était alors à 5 minutes. A l'entrée du dernier tour, après le deuxième passage du Mur de Huy (32 km), deux hommes restaient à l'avant, Paasschens et Vansevenant, avec 2 minutes d'avance sur le peloton. Au passage des 20 kilomètres, Vansevenant, 21 ans, qui disputait la première grande classique de sa carrière, était seul en tête, alors que le peloton était activé par une attaque de Rui Costa (UAE Team Emirates). Un peloton regroupé se mettait alors à la poursuite de Vansevenant à 15 kilomètres de l'arrivée, l'écart de l'homme de tête étant proche de la minute. Rigoberto Uran (EF) se lançait ensuite seul vers l'avant dans la côte du Chemin des Gueuses (9,5 km). Vansevenant partait à la faute en chutant dans un virage de la descente vers Huy. Il allait toutefois repartir dans la route de Uran pour attaquer le Mur de Huy avec le peloton dans les roues. Le regroupement général opéré, dès le début de l'ascension, les gros bras prenaient les choses en main.

Marc Hirschi (Sunweb) s'est hissé en maître-puncheur au sommet du Mur de Huy devant le Français de 24 ans Benoît Cosnefroy (AG2R) et le Canadien de 33 ans Michael Woods (EF). Hirschi a succédé au Français Julian Alaphilippe, vainqueur à Huy en 2019. Hirschi est le deuxième Suisse à s'imposer dans la Flèche Wallonne après Ferdi Kübler, qui s'était imposé en 1951 et 1952. Jelle Vanendert (Bingoal-WB) s'est classé 12e et premier Belge.

Récent troisième du championnat du monde à Imola, Marc Hirschi, 22 ans, est sorti grand vainqueur de la bagarre des puncheurs qui ponctue traditionnellement la Flèche Wallonne au sommet du Mur de Huy. Le jeune Belge Mauri Vansevenant est passé tout près de l'exploit. Membre d'une échappée de plus de 195 kilomètres, il a perdu ses chances dans une sortie de route juste avant la dernière ascension du Mur de Huy. Quatre coureurs se sont isolés à l'avant de la course au 10e kilomètre: Mauri Vansevenant (Deceuninck-Quick Step), Aaron Van Poucke (Sport Vlaanderen-Baloise), Mathijs Paasschens (Bingoal-WB), Marlon Gaillard (Total Direct Energie). Leur avantage sur le peloton a culminé à plus de 9 minutes après 50 kilomètres. Un peloton dans lequel on ne retrouvait aucun ancien vainqueur de la classique wallonne, dont le palmarès des six dernières années avait été monopolisé par l'Espagnol Alejandro Valverde et le Français Julian Alaphilippe, tous deux absents mercredi. L'écart des hommes de tête a commencé à fondre progressivement. Le quatuor avait 3:40 au premier passage au sommet du Mur de Huy, à 63 kilomètres du but, sur deux hommes sortis du peloton, Ide Schelling (Bora-Hansgrohe) et Alessandro De Marchi (CCC). Le peloton était alors à 5 minutes. A l'entrée du dernier tour, après le deuxième passage du Mur de Huy (32 km), deux hommes restaient à l'avant, Paasschens et Vansevenant, avec 2 minutes d'avance sur le peloton. Au passage des 20 kilomètres, Vansevenant, 21 ans, qui disputait la première grande classique de sa carrière, était seul en tête, alors que le peloton était activé par une attaque de Rui Costa (UAE Team Emirates). Un peloton regroupé se mettait alors à la poursuite de Vansevenant à 15 kilomètres de l'arrivée, l'écart de l'homme de tête étant proche de la minute. Rigoberto Uran (EF) se lançait ensuite seul vers l'avant dans la côte du Chemin des Gueuses (9,5 km). Vansevenant partait à la faute en chutant dans un virage de la descente vers Huy. Il allait toutefois repartir dans la route de Uran pour attaquer le Mur de Huy avec le peloton dans les roues. Le regroupement général opéré, dès le début de l'ascension, les gros bras prenaient les choses en main. Marc Hirschi (Sunweb) s'est hissé en maître-puncheur au sommet du Mur de Huy devant le Français de 24 ans Benoît Cosnefroy (AG2R) et le Canadien de 33 ans Michael Woods (EF). Hirschi a succédé au Français Julian Alaphilippe, vainqueur à Huy en 2019. Hirschi est le deuxième Suisse à s'imposer dans la Flèche Wallonne après Ferdi Kübler, qui s'était imposé en 1951 et 1952. Jelle Vanendert (Bingoal-WB) s'est classé 12e et premier Belge.