Van den Driessche doit se présenter le 15 mars devant la Commission disciplinaire de l'UCI à Aigle en Suisse. Elle risque aussi une amende de 50.000 euros. "Nous nous attendions que la suspension demandée soit supérieure aux six mois minimums mais la suspension à vie est extrême", a réagi son avocat Kristof De Saedeleer, lundi dans Het Nieuwsblad. "Sachant que la suspension maximale pour usage d'EPO est de 4 ans, c'est une très lourde peine. Certainement pour une première infraction. Nous pouvons juste demander un procès équitable. N'oubliez pas qu'elle n'a que 19 ans."

Van den Driessche doit se présenter le 15 mars devant la Commission disciplinaire de l'UCI à Aigle en Suisse. Elle risque aussi une amende de 50.000 euros. "Nous nous attendions que la suspension demandée soit supérieure aux six mois minimums mais la suspension à vie est extrême", a réagi son avocat Kristof De Saedeleer, lundi dans Het Nieuwsblad. "Sachant que la suspension maximale pour usage d'EPO est de 4 ans, c'est une très lourde peine. Certainement pour une première infraction. Nous pouvons juste demander un procès équitable. N'oubliez pas qu'elle n'a que 19 ans."