Les différentes parties prenantes du cyclisme seront consultées : coureurs, directeurs sportifs, organisateurs des épreuves, sponsors, instances sportives, médias et supporters.

Cette consultation, intitulée "Pour un Futur radieux dans le cyclisme", portera sur quatre thèmes principaux : la mondialisation, la lutte contre le dopage, le calendrier en vigueur dans le cyclisme et les coureurs. Un cinquième sujet - la gouvernance du cyclisme - sera le "fil rouge" qui reliera l'ensemble des thèmes. Quatre groupes de travail composés d'experts reconnus, issus des différentes parties prenantes du cyclisme, discuteront de ces thèmes au mois de mars. Conjointement à cela, une consultation sera menée en ligne.

Les résultats aideront l'UCI à décider des changements et des mesures à adopter pour améliorer l'organisation, le fonctionnement et l'image du cyclisme. Les principaux résultats et recommandations seront rendus publics.

"Nous avons vu l'an passé lors des Jeux Olympiques que le cyclisme était l'un des sports les plus populaires au monde", a expliqué le président de l'UCI Pat McQuaid, qui a déclaré être impatient de prendre connaissance des différents avis. "Le but de cette consultation est que l'UCI écoute les avis des parties prenantes, celles-ci pouvant alors contribuer à dessiner un avenir radieux au cyclisme. Des univers aussi différents que le sport, la technologie et les médias sont chaque jour en perpétuel changement et le cyclisme doit suivre ces évolutions".

Les différentes parties prenantes du cyclisme seront consultées : coureurs, directeurs sportifs, organisateurs des épreuves, sponsors, instances sportives, médias et supporters. Cette consultation, intitulée "Pour un Futur radieux dans le cyclisme", portera sur quatre thèmes principaux : la mondialisation, la lutte contre le dopage, le calendrier en vigueur dans le cyclisme et les coureurs. Un cinquième sujet - la gouvernance du cyclisme - sera le "fil rouge" qui reliera l'ensemble des thèmes. Quatre groupes de travail composés d'experts reconnus, issus des différentes parties prenantes du cyclisme, discuteront de ces thèmes au mois de mars. Conjointement à cela, une consultation sera menée en ligne. Les résultats aideront l'UCI à décider des changements et des mesures à adopter pour améliorer l'organisation, le fonctionnement et l'image du cyclisme. Les principaux résultats et recommandations seront rendus publics. "Nous avons vu l'an passé lors des Jeux Olympiques que le cyclisme était l'un des sports les plus populaires au monde", a expliqué le président de l'UCI Pat McQuaid, qui a déclaré être impatient de prendre connaissance des différents avis. "Le but de cette consultation est que l'UCI écoute les avis des parties prenantes, celles-ci pouvant alors contribuer à dessiner un avenir radieux au cyclisme. Des univers aussi différents que le sport, la technologie et les médias sont chaque jour en perpétuel changement et le cyclisme doit suivre ces évolutions".