Le dopage a été décelé lors d'une nouvelle analyse de l'échantillon. Le coureur, qui n'a encore disputé aucune épreuve officielle pour sa nouvelle équipe, a été placé sur la liste des coureurs provisoirement suspendus par l'UCI.

Kocjan a évolué dans l'équipe basque du World Tour Euskaltel-Euskadi en 2013, puis deux ans pour le compte de SmartStop (2014-2015).

"On n'en revient pas. Et on n'a rien à voir avec cette histoire", a déploré mardi le manager de Lupus Racing Brendan Sullivan. "On est aussi surpris que tout le monde et très frustrés aussi. Notre philosophie c'est en effet la tolérance zéro en matière de dopage. Ceci est donc une affaire très grave et dégradante pour notre sport que nous nous efforçons de rendre meilleur. Je n'ai rien d'autre à ajouter...".

Jure Kocjan, 31 ans, avait enlevé le GP Pino Cerami en 2010. Il a aussi remporté des étapes au Tour de l'Utah, au Tour du Limousin et à l'Etoile de Bessèges.

Le dopage a été décelé lors d'une nouvelle analyse de l'échantillon. Le coureur, qui n'a encore disputé aucune épreuve officielle pour sa nouvelle équipe, a été placé sur la liste des coureurs provisoirement suspendus par l'UCI. Kocjan a évolué dans l'équipe basque du World Tour Euskaltel-Euskadi en 2013, puis deux ans pour le compte de SmartStop (2014-2015). "On n'en revient pas. Et on n'a rien à voir avec cette histoire", a déploré mardi le manager de Lupus Racing Brendan Sullivan. "On est aussi surpris que tout le monde et très frustrés aussi. Notre philosophie c'est en effet la tolérance zéro en matière de dopage. Ceci est donc une affaire très grave et dégradante pour notre sport que nous nous efforçons de rendre meilleur. Je n'ai rien d'autre à ajouter...". Jure Kocjan, 31 ans, avait enlevé le GP Pino Cerami en 2010. Il a aussi remporté des étapes au Tour de l'Utah, au Tour du Limousin et à l'Etoile de Bessèges.