"Cette décision a été prise sur avis médical, sur recommandation du ministère néerlandais des affaires étrangères et également pour des raisons sportives et pratiques", écrit l'équipe sur son site web. "Il y a de fortes chances que cette décision soit également prise pour les autres courses italiennes en mars. En attendant, nous attendons également un message du gouvernement italien".

"Nous savons que toute équipe se rendant en Italie se verra probablement interdire de courir dans un autre pays. Nous pensons au-delà des courses de ce week-end pour sauver une saison entière, pas une poignée de courses", peut-on lire dans un message commun de plusieurs équipes, dont Jumbo-Visma. "Nous sommes en contact étroit avec l'UCI qui va bientôt annoncer sa décision".

"Avec la direction de l'équipe, nous réfléchissons et voulons réagir en permanence dans l'intérêt de la santé et des conditions de travail de nos coureurs et de notre personnel. Cela signifie que nous ne voulons pas qu'ils doivent être mis en quarantaine dans un pays étranger. Nous devons envisager la question dans une perspective plus large que ces courses et prendre nos responsabilités dans l'intérêt des coureurs, du personnel et des fans", déclare le directeur de l'équipe, Richard Plugge.

Van Aert devait être le chef de file des Jumbo-Visma. Mike Teunissen, Paul Martens, Timo Roosen, Amund Jansen, Antwan Tolhoek et Chris Harper aurait dû accompagner notre compatriote sur les routes non asphaltées de Toscane.

Wout van Aert avait pris la 3e place l'année dernière à 27 secondes de Julian Alaphilippe vainqueur devant Jakob Fuglsang.

"Cette décision a été prise sur avis médical, sur recommandation du ministère néerlandais des affaires étrangères et également pour des raisons sportives et pratiques", écrit l'équipe sur son site web. "Il y a de fortes chances que cette décision soit également prise pour les autres courses italiennes en mars. En attendant, nous attendons également un message du gouvernement italien". "Nous savons que toute équipe se rendant en Italie se verra probablement interdire de courir dans un autre pays. Nous pensons au-delà des courses de ce week-end pour sauver une saison entière, pas une poignée de courses", peut-on lire dans un message commun de plusieurs équipes, dont Jumbo-Visma. "Nous sommes en contact étroit avec l'UCI qui va bientôt annoncer sa décision". "Avec la direction de l'équipe, nous réfléchissons et voulons réagir en permanence dans l'intérêt de la santé et des conditions de travail de nos coureurs et de notre personnel. Cela signifie que nous ne voulons pas qu'ils doivent être mis en quarantaine dans un pays étranger. Nous devons envisager la question dans une perspective plus large que ces courses et prendre nos responsabilités dans l'intérêt des coureurs, du personnel et des fans", déclare le directeur de l'équipe, Richard Plugge. Van Aert devait être le chef de file des Jumbo-Visma. Mike Teunissen, Paul Martens, Timo Roosen, Amund Jansen, Antwan Tolhoek et Chris Harper aurait dû accompagner notre compatriote sur les routes non asphaltées de Toscane. Wout van Aert avait pris la 3e place l'année dernière à 27 secondes de Julian Alaphilippe vainqueur devant Jakob Fuglsang.