Pouvez-vous nous raconter votre journée en jaune ?

"J'ai passé une journée juste incroyable. Elle a commencé au réveil, puis en descendant du bus. Jusqu'à la ligne de départ, je n'ai jamais été autant encouragé de ma vie, c'est un sentiment vraiment spécial. J'ai profité de chaque kilomètre et l'équipe va chercher une belle victoire avec Elia (Viviani). C'est difficile de faire une meilleure journée que cela."

Avoir ce maillot, cela change-t-il la manière dont vous êtes encouragé ?

"J'ai ressenti la différence par rapport aux encouragements que j'ai l'habitude de recevoir régulièrement. C'est un autre monde. J'étais à côté de quelques amis coureurs parfois dans le peloton, et même eux étaient contents pour moi. J'ai entendu mon prénom toutes les dix secondes. C'est difficile à décrire et à expliquer. Je prends cela comme ça vient, je ne cours pas après la popularité, je suis juste content de ce que je fais, de donner du plaisir aux gens. Les encouragements, cela fait chaud au coeur et je pense que cela va m'aider à repousser mes limites dans les prochains jours."

Pouvez-vous conserver votre maillot jaune ?

"Bien sûr, demain (mercredi) sera plus difficile, mais c'est sûr qu'on va continuer de défendre le maillot. Le final commence à devenir plus dur par rapport aux étapes qu'on a eues jusqu'à présent. Mais l'équipe est forte, je continue de faire le maximum et de prendre jour après jour. Si je le perds demain ou après-demain, ce sera parce que j'ai été battu, mais je ne lâcherai pas comme cela."