Près de 350 km séparent le siège du Comité Olympique Interfédéral Belge (COIB), à Bruxelles, du stade olympique de Londres, où se déroulera vendredi la Cérémonie d'ouverture de JO 2012 à laquelle Eddy Merckx assistera.

"Je me sens en forme avant de prendre la route", a confié le quintuple vainqueur du Tour de France, qui a perdu près de 10 kg ces dernières semaines. "J'espère tenir le coup. Mais, en même temps, nous ne sommes pas là pour participer à une compétition. On va plutôt parler de randonnée. Nous roulerons à une moyenne de 28 km/h. Notre rythme ne devrait donc pas être trop élevé".

Vandecaveye : "ça change de la préparation stressante des JO"

Gella Vandecaveye, double médaillée olympique en argent à Atlanta en 1996 et en bronze à Sydney en 2000, espère, elle, pouvoir suivre le rythme de ses compagnons. "Je roule à vélo de temps en temps. Je compte me mettre dans la roue d'Eddy afin de suivre le bon exemple. Je me rends à Londres en tant que supportrice. Cela me change de la préparation stressante d'une athlète pour un tel événement. Quant aux médailles, j'en espère un maximum. Si je dois donner un pronostic, j'en prédis quatre pour la Belgique."

Axel Merckx : "l'équipe belge doit y croire"

"La médaille olympique reste un des sommets de ma carrière", se souvient Axel Merckx, le fils d'Eddy. "Tous ces cyclistes présents aux Jeux sont de grands champions. Avec de la force, avec intelligence et en roulant en équipe l'un pour l'autre, ils ont une chance de revenir au pays avec une médaille. Ils connaissent leurs capacités et ils doivent y croire. Concernant ce voyage à vélo, je dois avouer que rouler comme cela avec mon père, qui plus est sous le soleil, c'est toujours un moment privilégié à mes yeux."

Eddy Merckx et ses compagnons arriveront à Londres vendredi matin, au moment de l'inauguration de la "Belgium House", la maison des supporters belges à Londres. Ce lieu servira de vitrine pour mieux faire connaître notre pays à la famille olympique internationale. L'exposition interactive "Belgian Cycling Paradise" s'y tiendra durant toute la durée des JO.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Près de 350 km séparent le siège du Comité Olympique Interfédéral Belge (COIB), à Bruxelles, du stade olympique de Londres, où se déroulera vendredi la Cérémonie d'ouverture de JO 2012 à laquelle Eddy Merckx assistera. "Je me sens en forme avant de prendre la route", a confié le quintuple vainqueur du Tour de France, qui a perdu près de 10 kg ces dernières semaines. "J'espère tenir le coup. Mais, en même temps, nous ne sommes pas là pour participer à une compétition. On va plutôt parler de randonnée. Nous roulerons à une moyenne de 28 km/h. Notre rythme ne devrait donc pas être trop élevé". Vandecaveye : "ça change de la préparation stressante des JO" Gella Vandecaveye, double médaillée olympique en argent à Atlanta en 1996 et en bronze à Sydney en 2000, espère, elle, pouvoir suivre le rythme de ses compagnons. "Je roule à vélo de temps en temps. Je compte me mettre dans la roue d'Eddy afin de suivre le bon exemple. Je me rends à Londres en tant que supportrice. Cela me change de la préparation stressante d'une athlète pour un tel événement. Quant aux médailles, j'en espère un maximum. Si je dois donner un pronostic, j'en prédis quatre pour la Belgique." Axel Merckx : "l'équipe belge doit y croire" "La médaille olympique reste un des sommets de ma carrière", se souvient Axel Merckx, le fils d'Eddy. "Tous ces cyclistes présents aux Jeux sont de grands champions. Avec de la force, avec intelligence et en roulant en équipe l'un pour l'autre, ils ont une chance de revenir au pays avec une médaille. Ils connaissent leurs capacités et ils doivent y croire. Concernant ce voyage à vélo, je dois avouer que rouler comme cela avec mon père, qui plus est sous le soleil, c'est toujours un moment privilégié à mes yeux." Eddy Merckx et ses compagnons arriveront à Londres vendredi matin, au moment de l'inauguration de la "Belgium House", la maison des supporters belges à Londres. Ce lieu servira de vitrine pour mieux faire connaître notre pays à la famille olympique internationale. L'exposition interactive "Belgian Cycling Paradise" s'y tiendra durant toute la durée des JO. Sportfootmagazine.be, avec Belga