Pour cette course, longue de sept étapes, la formation polonaise visera essentiellement les victoires d'étape. Valerio Piva, directeur sportif, a d'ailleurs fait du contre-la-montre par équipes inaugural son premier objectif. "Le parcours est un peu différent des dernières années. Le tracé de la semaine est moins accidenté et plus traditionnel mais présente tout de même beaucoup de portions vallonnées. Je pense que Van Avermaet peut obtenir un bon résultat, mais l'objectif est d'abord de gagner des étapes et de préparer les classiques".

Le champion olympique belge veut parfaire sa condition à l'approche des flandriennes. "J'ai toujours aimé rouler ici, où j'ai de bons souvenirs. Le chrono par équipes est très important pour nous, j'espère que nous débuterons la course par un bon résultat. Ensuite, j'aurais sûrement l'occasion de m'illustrer dans certaines étapes. Nous verrons comment la course évolue", a expliqué Van Avermaet, 33 ans. "Une course comme Tirreno-Adriatico est le meilleur moyen d'engranger des kilomètres de course avant les prochaines échéances."

La 'Course des deux mers' se ponctuera le 19 mars par un contre-la-montre individuel de 10 km dans les rues de San Benedetto del Tronto. En 2018, le Polonais Michal Kwiatkowski, qui a opté cette saison pour Paris-Nice, avait décroché le classement final.