Pour Greg Van Avermaet, la déception n'était pas trop grande. Le coureur était surtout content d'être là, avec les meilleurs, et pense qu'une autre occasion se présentera encore à lui sur les routes de cette 104e édition de la Grande Boucle. "J'était bien placé au début de la côte",a expliqué le coureur BMC sur la ligne d'arrivée. "Au sprint, il se passe toujours quelque chose, c'est difficile de tout prévoir, mais le plus important est que j'était bien présent. J'étais là, j'ai essayé. C'était peut-être possible aujourd'hui".

Son coéquipier, l'Australien Richie Porte a dynamité la montée en attaquant très fort faisant exploser le peloton. "J'ai été un peu surpris, mais c'était bien pour moi en fait", a commenté encore Greg Van Avermaet. "Les meilleurs étaient là dans ce sprint, j'étais avec eux, c'est important et si ça n'a pas marché aujourd'hui, cela marchera peut-être un autre jour".

Pour Greg Van Avermaet, la déception n'était pas trop grande. Le coureur était surtout content d'être là, avec les meilleurs, et pense qu'une autre occasion se présentera encore à lui sur les routes de cette 104e édition de la Grande Boucle. "J'était bien placé au début de la côte",a expliqué le coureur BMC sur la ligne d'arrivée. "Au sprint, il se passe toujours quelque chose, c'est difficile de tout prévoir, mais le plus important est que j'était bien présent. J'étais là, j'ai essayé. C'était peut-être possible aujourd'hui". Son coéquipier, l'Australien Richie Porte a dynamité la montée en attaquant très fort faisant exploser le peloton. "J'ai été un peu surpris, mais c'était bien pour moi en fait", a commenté encore Greg Van Avermaet. "Les meilleurs étaient là dans ce sprint, j'étais avec eux, c'est important et si ça n'a pas marché aujourd'hui, cela marchera peut-être un autre jour".