Le Canadien Ryder Hesjedal (Garmin), 7-ème, conserve le maillot rose de leader malgré une attaque de son dauphin espagnol Joaquin Rodriguez (Katusha) en terrain accidenté dans les 10 derniers kilomètres. Dennis Vanendert (Lotto-Belisol) avait auparavant également tenté sa chance.

Le champion du monde Mark Cavendish (Sky) n'a pu disputer le sprint. Il a en effet été pris dans une chute collective après un accrochage entre l'Australien Matthew Goss (Orica-GreenEDGE) et l'Italien Filippo Pozzato (Farnese Vini-Selle Italia) dans le dernier virage, à 350 mètres de la ligne. Le Britannique a fait une cabriole apparemment sans trop de gravité. L'Argentin Juan Jose Haedo (Saxo Bank) figure également parmi les victimes.

Les excuses de Pozzato "C'est de ma faute", a déclaré Pozzato à la télévision publique italienne (RAI)." J'ai eu peur quand Goss a viré au large dans la dernière courbe et j'ai touché aux freins. Je m'excuse d'avoir provoqué la chute, j'espère que Goss, qui est un ami, et les autres coureurs n'ont rien de grave. Pour ma part, je suis touché sur le côté et à un poignet que je n'arrive pas à bouger, mais je n'ai pas l'intention de renoncer", a ajouté le leader de l'équipe Farnese Vini.

Plus tôt dans la journée, un trio (Cazaux, Keizer, Bulgac) s'était échappé peu après le départ. Mais le peloton mené le plus souvent par l'équipe Sky de Cavendish a contrôlé la situation. Le Néerlandais Martijn Keizer, qui a distancé ses compagnons à 30 kilomètres de l'arrivée, a été repris à 17 km de la ligne.

Ventoso a enlevé son deuxième succès dans le Giro, un an après s'être imposé dans la même région du Latium, à Fiuggi.

La 10e étape (186 km) relie mardi Civitavecchia à Assise où l'arrivée est jugée après deux brèves ascensions dans les 3500 derniers mètres.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le Canadien Ryder Hesjedal (Garmin), 7-ème, conserve le maillot rose de leader malgré une attaque de son dauphin espagnol Joaquin Rodriguez (Katusha) en terrain accidenté dans les 10 derniers kilomètres. Dennis Vanendert (Lotto-Belisol) avait auparavant également tenté sa chance. Le champion du monde Mark Cavendish (Sky) n'a pu disputer le sprint. Il a en effet été pris dans une chute collective après un accrochage entre l'Australien Matthew Goss (Orica-GreenEDGE) et l'Italien Filippo Pozzato (Farnese Vini-Selle Italia) dans le dernier virage, à 350 mètres de la ligne. Le Britannique a fait une cabriole apparemment sans trop de gravité. L'Argentin Juan Jose Haedo (Saxo Bank) figure également parmi les victimes. Les excuses de Pozzato "C'est de ma faute", a déclaré Pozzato à la télévision publique italienne (RAI)." J'ai eu peur quand Goss a viré au large dans la dernière courbe et j'ai touché aux freins. Je m'excuse d'avoir provoqué la chute, j'espère que Goss, qui est un ami, et les autres coureurs n'ont rien de grave. Pour ma part, je suis touché sur le côté et à un poignet que je n'arrive pas à bouger, mais je n'ai pas l'intention de renoncer", a ajouté le leader de l'équipe Farnese Vini. Plus tôt dans la journée, un trio (Cazaux, Keizer, Bulgac) s'était échappé peu après le départ. Mais le peloton mené le plus souvent par l'équipe Sky de Cavendish a contrôlé la situation. Le Néerlandais Martijn Keizer, qui a distancé ses compagnons à 30 kilomètres de l'arrivée, a été repris à 17 km de la ligne. Ventoso a enlevé son deuxième succès dans le Giro, un an après s'être imposé dans la même région du Latium, à Fiuggi. La 10e étape (186 km) relie mardi Civitavecchia à Assise où l'arrivée est jugée après deux brèves ascensions dans les 3500 derniers mètres. Sportfootmagazine.be, avec Belga