"J'y pensais depuis des mois", a reconnu Phinney, qui a poussé le soin du détail à reconnaître le parcours en fin de journée, jeudi, pour être placé dans les conditions de luminosité qu'il allait rencontrer deux jours plus tard.

"J'ai atteint un des objectifs de ma saison. J'ai inscrit le Giro à mon programme dès le mois d'octobre l'an dernier. Tout le monde disait que j'étais favori mais il n'est pas facile de le justifier sur le terrain. J'étais confiant avant le départ, je savais que j'avais de bonnes jambes. C'est un rêve que de porter ce maillot. Je remercie l'équipe, le staff, les autres coureurs, ma famille aussi. Je ne suis pas Italien mais j'aime ce pays... et sa cuisine. Dans ce contre-la-montre, le public m'a encouragé, m'a aidé dans le dernier kilomètre. Maintenant, j'espère avoir ce maillot en Italie, le porter au contre-la-montre par équipes de Vérone (mercredi). Ce sera un jour important."

Avec Belga

Top 10 de la 1e étape de la 95e édition du Tour d'Italie, un contre-la-montre de 8,7 km, samedi à Herning:

1. Taylor Phinney (USA/BMC) les 8,7 km en 10:26
2. Geraint Thomas (G-B) à 0:09
3. Alex Rasmussen (Dan) 0:13
4. Manuele Boaro (Ita) 0:15; 5. Gustav Erik Larsson (Suè) 0:22; 6. Ramunas Navardauskas (Lit) 0:22; 7. Brett Lancaster (Aus) 0:23; 8. Marco Pinotti (Ita) 0:24; 9. Jesse Sergent (N-Z) 0:26; 10. Nelson Oliveira (Por) 0:27;

"J'y pensais depuis des mois", a reconnu Phinney, qui a poussé le soin du détail à reconnaître le parcours en fin de journée, jeudi, pour être placé dans les conditions de luminosité qu'il allait rencontrer deux jours plus tard. "J'ai atteint un des objectifs de ma saison. J'ai inscrit le Giro à mon programme dès le mois d'octobre l'an dernier. Tout le monde disait que j'étais favori mais il n'est pas facile de le justifier sur le terrain. J'étais confiant avant le départ, je savais que j'avais de bonnes jambes. C'est un rêve que de porter ce maillot. Je remercie l'équipe, le staff, les autres coureurs, ma famille aussi. Je ne suis pas Italien mais j'aime ce pays... et sa cuisine. Dans ce contre-la-montre, le public m'a encouragé, m'a aidé dans le dernier kilomètre. Maintenant, j'espère avoir ce maillot en Italie, le porter au contre-la-montre par équipes de Vérone (mercredi). Ce sera un jour important." Avec Belga