Rabottini a été rejoint par Rodriguez à 350 mètres de la ligne après une échappée de plus de 150 kilomètres. A bout de forces, il est parvenu toutefois à garder le contact avec le grimpeur catalan pour le précéder sur la ligne. L'Espagnol Alberto Losada a pris la troisième place de l'étape, à une vingtaine de secondes, devant le premier groupe des favoris précédé par le Colombien Sergio Heano, quatrième.

Rodriguez, qui a distancé ses rivaux directs en démarrant à 2 kilomètres de la ligne, a récupéré le maillot rose après un intérim d'une journée de Hesjedal.

A une semaine de l'arrivée à Milan, l'Espagnol précède au classement général Hesjedal de 30 secondes.

Rabottini, échappé avec le Français Guillaume Bonnafond, a grimpé en tête les quatre ascensions du jour. L'Italien (24 ans), professionnel depuis 2011, s'est imposé pour la première fois dans le Giro. Il est le fils de l'ancien coureur pro Luciano Rabottini, vainqueur de Tirreno-Adriatico dans les années 1980.

A la veille de la seconde journée de repos, le Luxembourgeois Frank Schleck (douleurs épaule) s'est arrêté après 28 kilomètres, imité ensuite par le champion d'Italie Giovanni Visconti (problèmes respiratoires) et l'Australien Graeme Brown.

Sportfootmagazine.be, avec Belga