Contador, 32 ans, a grignoté une poignée de secondes à ses adversaires dans la montée finale, longue de 1200 mètres mais pentue, et a empoché une bonification supplémentaire de 6 secondes. Son dauphin, l'Italien Fabio Aru (Astana), le grand battu du jour, a légèrement faibli. Il a perdu au total 14 secondes sur le maillot rose. L'Espagnol précède désormais Aru de 17 secondes et son compatriote Mikel Landa (Astana) de 55 secondes.

Cette étape lancée à très vive allure (52,2 km dans la première heure notamment animée par une attaque de Stig Broeckx), a donné lieu à une série d'escarmouches dans le final.

Kenny Elissonde (FDJ) s'échappa à son tour, suivi par Patrick Gretsh (AG2R La Mondiale), Enrico Barbin (Bardiani-CSF), Nick Van der Lijke (LottoNL-Jumbo) et Davide Appollonio (Androni-Giocattoli). L'avance des cinq hommes ne dépassa jamais 3 minutes, car derrière le peloton roulait à vive allure sous l'impulsion des Etixx-QuickStep. Ils furent d'ailleurs rapidement repris, à 55 kilomètres de l'arrivée.

Au premier grand prix de la montagne à Castelnuovo, la bataille a fait rage. Et c'est l'Allemand Simon Geschke (Giant-Alpecin) qui a raflé le maximum de points.

Plusieurs chutes (Betancour, Gerrans, Clement) se sont produites sur les routes rendues très glissantes par les averses, avant que l'Italien Franco Pellizotti ne prenne les devants à 16 kilomètres de l'arrivée.

Premier Belge vainqueur depuis 2012

Pellizotti a été rejoint avant les 5 derniers kilomètres par l'Estonien Tanel Kangert, un coéquipier d'Aru, qui l'a distancé dans la rampe d'arrivée. Mais Kangert, qui comptait 21 secondes d'avance au pied de la montée, a été débordé par l'avant-garde du peloton avant les 250 derniers mètres.

Gilbert, qui s'est nettement imposé, a enlevé son deuxième succès d'étape dans le Giro, six ans après sa victoire d'Agnani lors de sa précédente participation en 2009.

Il est le premier Belge vainqueur d'étape au Tour d'Italie depuis Thomas De Gendt au Stelvio en 2012.

Agé de 32 ans, le Liégeois, champion du monde en 2012, avait chuté le mois dernier dans la Flèche Wallonne et avait échoué dans les classiques ardennaises.

Au classement général provisoire, Contador précède Aru de 17 secondes et l'Espagnol Mikel Landa (Astana) de 55 secondes.

Vendredi, la 13e étape, toute plane sur 147 kilomètres, se court entre Vicence et Jesolo, sur les rives de l'Adriatique, à la veille du grand contre-la-montre de Valdobbiadene.

Etape 12 - Classement (Top 10 officieux)

Classement (Top 10 officieux) de la 12e étape du 98e Tour d'Italie cycliste (World Tour), Imola-Vicence (190 km), remportée jeudi au Monte Berico par notre compatriote Philippe Gilbert (BMC).

*** 1. Philippe Gilbert (Bel/BMC) les 190 km en 4h22:50 (moy: 43,37 km/h)

2. Alberto Contador (Esp/TCS) à 0:03

3. Diego Ulissi (Ita/LAM) 0:03

4. Simon Geschke (All/TGA) 0:03

5. Enrico Battaglin (Ita/BAR) 0:03

6. Paolo Tiralongo (Ita/AST) 0:03

7. Jon Izagirre (Esp/MOV) 0:06

8. Carlos Betancur (Col/ALM) 0:06

*** 9. Jurgen Van den Broeck (Bel/LTS) 0:06

10. Mikel Landa (Esp/AST) 0:06

Contador, 32 ans, a grignoté une poignée de secondes à ses adversaires dans la montée finale, longue de 1200 mètres mais pentue, et a empoché une bonification supplémentaire de 6 secondes. Son dauphin, l'Italien Fabio Aru (Astana), le grand battu du jour, a légèrement faibli. Il a perdu au total 14 secondes sur le maillot rose. L'Espagnol précède désormais Aru de 17 secondes et son compatriote Mikel Landa (Astana) de 55 secondes.Cette étape lancée à très vive allure (52,2 km dans la première heure notamment animée par une attaque de Stig Broeckx), a donné lieu à une série d'escarmouches dans le final. Kenny Elissonde (FDJ) s'échappa à son tour, suivi par Patrick Gretsh (AG2R La Mondiale), Enrico Barbin (Bardiani-CSF), Nick Van der Lijke (LottoNL-Jumbo) et Davide Appollonio (Androni-Giocattoli). L'avance des cinq hommes ne dépassa jamais 3 minutes, car derrière le peloton roulait à vive allure sous l'impulsion des Etixx-QuickStep. Ils furent d'ailleurs rapidement repris, à 55 kilomètres de l'arrivée. Au premier grand prix de la montagne à Castelnuovo, la bataille a fait rage. Et c'est l'Allemand Simon Geschke (Giant-Alpecin) qui a raflé le maximum de points. Plusieurs chutes (Betancour, Gerrans, Clement) se sont produites sur les routes rendues très glissantes par les averses, avant que l'Italien Franco Pellizotti ne prenne les devants à 16 kilomètres de l'arrivée. Pellizotti a été rejoint avant les 5 derniers kilomètres par l'Estonien Tanel Kangert, un coéquipier d'Aru, qui l'a distancé dans la rampe d'arrivée. Mais Kangert, qui comptait 21 secondes d'avance au pied de la montée, a été débordé par l'avant-garde du peloton avant les 250 derniers mètres.Gilbert, qui s'est nettement imposé, a enlevé son deuxième succès d'étape dans le Giro, six ans après sa victoire d'Agnani lors de sa précédente participation en 2009.Il est le premier Belge vainqueur d'étape au Tour d'Italie depuis Thomas De Gendt au Stelvio en 2012.Agé de 32 ans, le Liégeois, champion du monde en 2012, avait chuté le mois dernier dans la Flèche Wallonne et avait échoué dans les classiques ardennaises.Au classement général provisoire, Contador précède Aru de 17 secondes et l'Espagnol Mikel Landa (Astana) de 55 secondes.Vendredi, la 13e étape, toute plane sur 147 kilomètres, se court entre Vicence et Jesolo, sur les rives de l'Adriatique, à la veille du grand contre-la-montre de Valdobbiadene.