A son arrivée en Italie, à Vérone, avec l'ensemble des autres concurrents venus par avion du Danemark, Phinney a fini par passer des radios tard en soirée après être allé en vain à un premier hôpital. Le jeune Américain de l'équipe BMC (21 ans), principalement touché à la cheville droite, a dû se faire poser trois points de suture. "Le médecin a dit qu'il n'y avait pas de fracture", a indiqué Phinney sur son compte twitter vers 0h30 avant de conclure : "J'aspire à un LIT. Je suis juste un peu fatigué."

Cavendish : "Ferrari devrait avoir honte" Le leader du Tour d'Italie a été pris dans la chute provoquée par l'Italien Roberto Ferrari qui a coupé la route au champion du monde, le Britannique Mark Cavendish, dans le sprint de Horsens.

"Auw, se retrouver au sol à 75 km/h n'est pas agréable" a twitté Mark Cavendish. "La manoeuvre de Roberto Ferrari n'est pas belle à voir. Il devrait avoir honte. En un mouvement, il fait valser par terre le champion du monde et le maillot rose. Et j'entends après qu'il a encore déclaré aux journalistes qu'il ne peut pas voir ce qui se passe derrière lui et que cela lui est égal !"

Ferrari, arrivé 10e, ayant déchaussé dans la manoeuvre, a été déclassé à la dernière place du peloton.

Ce mardi, Phinney, Cavendish et les autres coureurs du Giro bénéficient d'une journée de repos, consacrée au transfert de la caravane, avant la quatrième étape, un contre-la-montre par équipes prévu mercredi à Vérone.

Sportfootmagazine.be, avec Belga