Garmin-Barracuda, qui possède en son sein de solides rouleurs comme Rasmussen, Navardauskas, Hunter, Hesjedal, Farrar ou notre compatriote Sébastien Rosseler, a bouclé la distance en 37:04, à 53,741 km/h de moyenne.

La 2e place de l'étape est revenue à Katusha, qui a concédé 5 secondes, et la 3ème à Astana, ayant perdu 22 secondes. Omega Pharma-Quick.Step est 5e à 24 secondes et Lotto-Belisol 16e à 1:05.

Navardauskas, pointé 4e du classement général à 18 secondes de Taylor Phinney au départ de l'étape, a dépossédé l'Américain de son maillot rose de leader, son équipe BMC terminant à la 10e place seulement, à 31 secondes des vainqueurs.

Au général, quatre coureurs de Garmin-Barracuda remontent en tête du classement. Navadauskas, 24 ans, possède désormais un avantage de 10 secondes sur l'Américain Tyler Farrar et sur le Sud-Africain Robert Hunter, 11 sur le Canadien Ryder Hesjedal, tous équipiers chez Garmin, et 13 sur l'ancien leader Phinney. Rosseler est premier Belge à la 6e place, à 25 secondes du Lituanien.

Ce jeudi, la 5e étape se dispute sur un parcours de 209 kilomètres entre Modène et Fano.

Sportfootmagazine.be, avec Belga