Sa victoire sur les Champs-Elysées restera sa plus grande victoire. En l'absence de Boonen, il avait permis à la formation Quick Step de ramener la dernière étape du Tour grâce à ses qualités de sprinteurs.

Mais l'ancien coéquipier de Lance Armstrong chez RadioShack a ensuite perdu le fil dans sa carrière. Après treize années en tant que professsionnel, Gert Steegmans n'a plus l'envie et le courage d'exercer au sein du peloton. Les chutes et les blessures répétées l'on convaicu d'arrêter.

"Depuis ma chute dans les Trois Jours de La Panne, l'idée d'arrêter à commencer à germer. Je me suis retrouvé deux fois en trois jours dans une ambulance", a déclaré Steegmans, qui est tombé à La Panne et à Gand Wevelgem. Il y a un an, il envisageait déjà de stopper. "Mais quand Trek est arrivé pour m'offrir un contrat, j'étais très motivé à l'idée de bien faire et de prouver ma valeur. La première partie de la saison a été décevante. Elle a commencé en janvier avec un orteil cassé à Majorque. Ensuite, j'allais de blessures en blessures."

Mais l'ancien coureur est aussi reconnaissant: "Le sport m'a beaucoup donné. Je considère être chanceux d'avoir pu vivre d'aussi belles expériences je préfère ne pas trop regarder en arrière, mais plutôt aller vers l'avant."

Le Limbourgeois a également triomphé sur les routes de Paris-Nice au Tour de Belgique ou encore à la Ruta del Sol.

Gert Steegman a commencé sa carrière professionnelle en 2003 chez Domo. Il a également roulé pour Lotto-Domo, Quick Step, Katusha et RadioShack.

Sa victoire sur les Champs-Elysées restera sa plus grande victoire. En l'absence de Boonen, il avait permis à la formation Quick Step de ramener la dernière étape du Tour grâce à ses qualités de sprinteurs. Mais l'ancien coéquipier de Lance Armstrong chez RadioShack a ensuite perdu le fil dans sa carrière. Après treize années en tant que professsionnel, Gert Steegmans n'a plus l'envie et le courage d'exercer au sein du peloton. Les chutes et les blessures répétées l'on convaicu d'arrêter. "Depuis ma chute dans les Trois Jours de La Panne, l'idée d'arrêter à commencer à germer. Je me suis retrouvé deux fois en trois jours dans une ambulance", a déclaré Steegmans, qui est tombé à La Panne et à Gand Wevelgem. Il y a un an, il envisageait déjà de stopper. "Mais quand Trek est arrivé pour m'offrir un contrat, j'étais très motivé à l'idée de bien faire et de prouver ma valeur. La première partie de la saison a été décevante. Elle a commencé en janvier avec un orteil cassé à Majorque. Ensuite, j'allais de blessures en blessures." Mais l'ancien coureur est aussi reconnaissant: "Le sport m'a beaucoup donné. Je considère être chanceux d'avoir pu vivre d'aussi belles expériences je préfère ne pas trop regarder en arrière, mais plutôt aller vers l'avant." Le Limbourgeois a également triomphé sur les routes de Paris-Nice au Tour de Belgique ou encore à la Ruta del Sol. Gert Steegman a commencé sa carrière professionnelle en 2003 chez Domo. Il a également roulé pour Lotto-Domo, Quick Step, Katusha et RadioShack.