Dix-neuvième coureur à s'élancer, et deuxième parmi les candidats au podium après le Suisse Stefan Bissegger, Remco Evenepoel signait le meilleur temps provisoire en 48:31.17, pour le plus grand bonheur des supporters massés le long du parcours qui attendaient ses chronos avec impatience. Evenepoel prenait alors place dans le 'hot seat' du leader pour regarder les performances de ses concurrents partis après lui.

Avant-dernier à partir, en tant que vice-champion du monde, Wout van Aert faisait forte impression au démarrage. Au premier pointage, à Oostkerke après 13,8 km, le vice-champion olympique réalisait le meilleur temps, 15:19.38. Il devançait le champion du monde en titre, l'Italien Filippo Ganna, de 6.68. Le champion d'Europe, le Suisse Stefan Küng pointait à 17.60. Le Danois Kasper Asgreen suivait à 21.46. Evenepoel complétait le top 5 provisoire.

Au deuxième temps intermédiaire, après 33,3 km, Van Aert restait devant, mais Ganna revenait à 84 centièmes de seconde. Evenepoel (+31.73) gagnait deux positions, dépassant Asgreen (+38.53) et Küng (45.80).

À l'arrivée, Wout van Aert finissait en 47:53.20. Le suspense était à son comble en attendant l'arrivée de Ganna. L'Italien franchissait la ligne en 47:47.83, devançant Van Aert pour 5.36. Il conservait ainsi son titre mondial. Le Piémontais de 25 ans signe le 16e succès de sa carrière.

Evenepoel (+43.34) conservait 2.30 d'avance sur Asgreen (4e à 45.64) et 22.86 sur Küng (5e à 1:06.20), décrochant ainsi la médaille de bronze.

Depuis l'apparition du contre-la-montre aux Mondiaux en 1994, à Catane, jamais un Belge n'a été titré. Il a même fallu attendre 2018 et le bronze glané par Victor Campenaerts à Innsbruck pour voir le premier podium belge. Depuis, les médailles se sont enchainées, avec l'argent pour Remco Evenepoel à Harrogate l'année suivante et l'argent de Van Aert l'an passé à Imola. C'est donc la 4e édition consécutive qu'au moins un Belge monte sur le podium du chrono.

Cette médaille s'ajoute à un palmarès déjà bien fourni pour Van Aert sur la route. Le coureur de Jumbo-Visma, 27 ans, comptait déjà des deuxièmes places aux Mondiaux 2020 d'Imola, tant sur l'épreuve en ligne que, donc, sur le contre-la-montre. En juillet, il avait décroché la médaille d'argent de l'épreuve en ligne aux Jeux Olympiques de Tokyo. Le natif d'Herentals est aussi champion de Belgique en titre sur la course en ligne, après avoir raflé deux titres consécutifs sur le chrono, en 2019 et 2020. Pour compléter le tout, le coureur polyvalent est aussi triple champion du monde et quadruple champion de Belgique en cyclocross.

Evenepoel, 21 ans, compte, lui, outre son argent à Harrogate en 2019, un titre européen conquis également en 2019 à Alkmaar ainsi qu'une médaille d'argent et de bronze obtenues lors du récent Euro de Trente, respectivement sur la course en ligne et le chrono.

Dix-neuvième coureur à s'élancer, et deuxième parmi les candidats au podium après le Suisse Stefan Bissegger, Remco Evenepoel signait le meilleur temps provisoire en 48:31.17, pour le plus grand bonheur des supporters massés le long du parcours qui attendaient ses chronos avec impatience. Evenepoel prenait alors place dans le 'hot seat' du leader pour regarder les performances de ses concurrents partis après lui. Avant-dernier à partir, en tant que vice-champion du monde, Wout van Aert faisait forte impression au démarrage. Au premier pointage, à Oostkerke après 13,8 km, le vice-champion olympique réalisait le meilleur temps, 15:19.38. Il devançait le champion du monde en titre, l'Italien Filippo Ganna, de 6.68. Le champion d'Europe, le Suisse Stefan Küng pointait à 17.60. Le Danois Kasper Asgreen suivait à 21.46. Evenepoel complétait le top 5 provisoire. Au deuxième temps intermédiaire, après 33,3 km, Van Aert restait devant, mais Ganna revenait à 84 centièmes de seconde. Evenepoel (+31.73) gagnait deux positions, dépassant Asgreen (+38.53) et Küng (45.80). À l'arrivée, Wout van Aert finissait en 47:53.20. Le suspense était à son comble en attendant l'arrivée de Ganna. L'Italien franchissait la ligne en 47:47.83, devançant Van Aert pour 5.36. Il conservait ainsi son titre mondial. Le Piémontais de 25 ans signe le 16e succès de sa carrière. Evenepoel (+43.34) conservait 2.30 d'avance sur Asgreen (4e à 45.64) et 22.86 sur Küng (5e à 1:06.20), décrochant ainsi la médaille de bronze. Depuis l'apparition du contre-la-montre aux Mondiaux en 1994, à Catane, jamais un Belge n'a été titré. Il a même fallu attendre 2018 et le bronze glané par Victor Campenaerts à Innsbruck pour voir le premier podium belge. Depuis, les médailles se sont enchainées, avec l'argent pour Remco Evenepoel à Harrogate l'année suivante et l'argent de Van Aert l'an passé à Imola. C'est donc la 4e édition consécutive qu'au moins un Belge monte sur le podium du chrono. Cette médaille s'ajoute à un palmarès déjà bien fourni pour Van Aert sur la route. Le coureur de Jumbo-Visma, 27 ans, comptait déjà des deuxièmes places aux Mondiaux 2020 d'Imola, tant sur l'épreuve en ligne que, donc, sur le contre-la-montre. En juillet, il avait décroché la médaille d'argent de l'épreuve en ligne aux Jeux Olympiques de Tokyo. Le natif d'Herentals est aussi champion de Belgique en titre sur la course en ligne, après avoir raflé deux titres consécutifs sur le chrono, en 2019 et 2020. Pour compléter le tout, le coureur polyvalent est aussi triple champion du monde et quadruple champion de Belgique en cyclocross. Evenepoel, 21 ans, compte, lui, outre son argent à Harrogate en 2019, un titre européen conquis également en 2019 à Alkmaar ainsi qu'une médaille d'argent et de bronze obtenues lors du récent Euro de Trente, respectivement sur la course en ligne et le chrono.