Cette instruction est en cours depuis un petit temps déjà, mais elle avait été soigneusement tenue à l'écart de la presse, écrit le Tijd ce jeudi. Le dossier est dans les mains d'un juge d'instruction de Courtrai, qui a déjà fait mener une perquisition. L'Inspection spéciale des impôts suit également le dossier de près. Outre Boonen, d'autres cyclistes seraient dans le viseur du fisc et de la justice. Le nom de Patrick Lefevere, le manager de l'équipe Omega Pharma-Quick Step, la formation pour laquelle Tom Boonen roule, apparaît selon le Tijd dans le dossier répressif.

La justice dispose d'indication que Tom Boonen est allé trop loin dans "l'optimalisation fiscale" de ses revenus financiers comme coureur pro. ces preuves ont notamment à faire avec les nombreuses années où Tom Boonen a passées à Monaco, où les étrangers ne paient pas d'impôts sur leurs revenus.

"Les impôts ont été payés"

Paul De Geyter n'a pas voulu donner de détails sur l'affaire. "Je trouve que c'est une affaire privée", déclare De Geyter au Tijd. "C'est dommage qu'elle ait été rendue publique. A ce que je sache, c'est une enquête secrète. Mais je peux déjà dire que Tom a conclu un accord avec le fisc l'année dernière. Les principaux points de discussion ont été abordés et les impôts ont été payés. Nous pensions que l'enquête judiciaire cesserait suite à cet accord".

Le porte-parole du parquet de Courtrai s'est retranché derrière un "pas de commentaire".

Cette instruction est en cours depuis un petit temps déjà, mais elle avait été soigneusement tenue à l'écart de la presse, écrit le Tijd ce jeudi. Le dossier est dans les mains d'un juge d'instruction de Courtrai, qui a déjà fait mener une perquisition. L'Inspection spéciale des impôts suit également le dossier de près. Outre Boonen, d'autres cyclistes seraient dans le viseur du fisc et de la justice. Le nom de Patrick Lefevere, le manager de l'équipe Omega Pharma-Quick Step, la formation pour laquelle Tom Boonen roule, apparaît selon le Tijd dans le dossier répressif. La justice dispose d'indication que Tom Boonen est allé trop loin dans "l'optimalisation fiscale" de ses revenus financiers comme coureur pro. ces preuves ont notamment à faire avec les nombreuses années où Tom Boonen a passées à Monaco, où les étrangers ne paient pas d'impôts sur leurs revenus."Les impôts ont été payés" Paul De Geyter n'a pas voulu donner de détails sur l'affaire. "Je trouve que c'est une affaire privée", déclare De Geyter au Tijd. "C'est dommage qu'elle ait été rendue publique. A ce que je sache, c'est une enquête secrète. Mais je peux déjà dire que Tom a conclu un accord avec le fisc l'année dernière. Les principaux points de discussion ont été abordés et les impôts ont été payés. Nous pensions que l'enquête judiciaire cesserait suite à cet accord". Le porte-parole du parquet de Courtrai s'est retranché derrière un "pas de commentaire".