Double tenant du titre, Julian Alaphilippe est devenu dimanche champion du monde. Dans la foulée de son sacre, le Français a décidé de faire l'impasse sur la Flèche afin de se préparer pour Liège-Bastogne-Liège, Monument qu'il désire ardemment remporter.

Quintuplue vainqueur, l'Espagnol Alejandro Valverde a lui aussi décidé d'abandonner la Flèche Wallonne pour se concentrer sur La Doyenne. Philippe Gilbert, lauréat en 2011, dispute lui le BinckBank Tour cette semaine. Le Danois Jakob Fuglsang, 2e en 2019 derrière Alaphilippe, débutera samedi le Tour d'Italie.

Les organisateurs pourront malgré tout se consoler avec la présence de Tadej Pogacar. Récent vainqueur du Tour, il avait terminé 53e l'année dernière pour ses débuts. On attendra cette fois davantage du grimpeur slovène, qui a encore impressionné aux Mondiaux lors d'un long raid en solitaire dans le final.

Le Suisse Marc Hirschi, vainqueur d'une étape et souvent aux avant-postes sur le Tour, pourrait lui aussi animer la course, à l'instar des Sud-Américains Sergio Higuita et Jhonatan Narvaez, du Polonais Michal Kwiatkowski et du Canadien Michael Woods. Côté belge, les regards seront tournés vers Tim Wellens et Dylan Teuns, 3e en 2017.

Traditionnellement organisée au printemps, la Flèche Wallonne, dont ce sera la 84e édition mercredi, a été déplacée à l'automne en raison de la pandémie de coronavirus. La classique wallonne constitue le premier volet du triptyque ardennais, qui comprend aussi Liège-Bastogne-Liège (4 octobre) et l'Amstel Gold Race (10 octobre).

Le successeur d'Alaphilippe sera connu après 202 kilomètres de course au départ de Herve. L'arrivée sera jugée, comme d'habitude, au sommet du Mur de Huy.

Double tenant du titre, Julian Alaphilippe est devenu dimanche champion du monde. Dans la foulée de son sacre, le Français a décidé de faire l'impasse sur la Flèche afin de se préparer pour Liège-Bastogne-Liège, Monument qu'il désire ardemment remporter. Quintuplue vainqueur, l'Espagnol Alejandro Valverde a lui aussi décidé d'abandonner la Flèche Wallonne pour se concentrer sur La Doyenne. Philippe Gilbert, lauréat en 2011, dispute lui le BinckBank Tour cette semaine. Le Danois Jakob Fuglsang, 2e en 2019 derrière Alaphilippe, débutera samedi le Tour d'Italie. Les organisateurs pourront malgré tout se consoler avec la présence de Tadej Pogacar. Récent vainqueur du Tour, il avait terminé 53e l'année dernière pour ses débuts. On attendra cette fois davantage du grimpeur slovène, qui a encore impressionné aux Mondiaux lors d'un long raid en solitaire dans le final. Le Suisse Marc Hirschi, vainqueur d'une étape et souvent aux avant-postes sur le Tour, pourrait lui aussi animer la course, à l'instar des Sud-Américains Sergio Higuita et Jhonatan Narvaez, du Polonais Michal Kwiatkowski et du Canadien Michael Woods. Côté belge, les regards seront tournés vers Tim Wellens et Dylan Teuns, 3e en 2017. Traditionnellement organisée au printemps, la Flèche Wallonne, dont ce sera la 84e édition mercredi, a été déplacée à l'automne en raison de la pandémie de coronavirus. La classique wallonne constitue le premier volet du triptyque ardennais, qui comprend aussi Liège-Bastogne-Liège (4 octobre) et l'Amstel Gold Race (10 octobre).Le successeur d'Alaphilippe sera connu après 202 kilomètres de course au départ de Herve. L'arrivée sera jugée, comme d'habitude, au sommet du Mur de Huy.