Stybar a remporté l'étape devant le Britannique Ian Stannard et le Néerlandais Lars Boom. Au départ, il avait 9 secondes de retard sur le leader de l'épreuve, le Néerlandais Tom Dumoulin.

Déjà vainqueur d'une étape plus tôt dans la semaine, le Tchèque a contré dimanche une attaque de Stannard à 7 km de l'arrivée pour battre le Britannique dans un sprint à deux dans le Mur de Grammont.

Ancien champion du monde de cyclo-cross, Stybar dispute sa deuxième saison complète sur la route, où il se sent de plus en plus à l'aise.

"Ce succès est une surprise pour moi. J'ai connu des pépins physiques cette année et je ne pensais pas arriver ici en si bonne condition", a-t-il expliqué.

"J'ambitionnais au mieux un top-5. C'est très encourageant pour la suite de la saison. Je vais courir la Vuelta en vue de préparer les Mondiaux de Florence où le parcours me convient", a poursuivi le protégé de Patrick Lefevere.

Zdenek Stybar : "Maintenant, je vais me reposer avant la Vuelta"

Déjà victorieux jeudi à Vlijmen, Zdenek Stybar a remis le couvert ce dimanche à Grammont, terme de la dernière étape de l'Eneco Tour cycliste. Grâce à ce succès, le Tchèque a décroché la victoire finale dans l'épreuve du World Tour.

"Après mon opération au genou droit en mai, j'ai dû me refaire une condition physique. Je suis venu sur cet Eneco Tour pour montrer quelque chose mais je n'ai songé à la victoire. Après le Tour de Pologne, je me sentais bien et je me suis dit que je pouvais viser le top 10 ici. Mais cette victoire c'est vraiment une aubaine et un bond en avant pour ma carrière sur route. A Vlijmen, j'ai gagné et samedi, j'ai terminé deuxième de justesse. Dans la dernière ascension, j'ai tenté le tout pour le tout. J'ai suivi Stannard et nous nous sommes entendus à la perfection pour tenter de joindre l'arrivée en tête.

Il a été le premier à démarrer mais j'avais juste un petit quelque chose en plus dans les jambes. C'est pour cela qu'il est resté très souvent dans mon sillage. Ce qui m'a permis de réaliser ce coup double. Maintenant, je vais profiter de cette victoire et prendre un peu de repos avant le départ de la Vuelta".

Stybar a remporté l'étape devant le Britannique Ian Stannard et le Néerlandais Lars Boom. Au départ, il avait 9 secondes de retard sur le leader de l'épreuve, le Néerlandais Tom Dumoulin. Déjà vainqueur d'une étape plus tôt dans la semaine, le Tchèque a contré dimanche une attaque de Stannard à 7 km de l'arrivée pour battre le Britannique dans un sprint à deux dans le Mur de Grammont. Ancien champion du monde de cyclo-cross, Stybar dispute sa deuxième saison complète sur la route, où il se sent de plus en plus à l'aise. "Ce succès est une surprise pour moi. J'ai connu des pépins physiques cette année et je ne pensais pas arriver ici en si bonne condition", a-t-il expliqué. "J'ambitionnais au mieux un top-5. C'est très encourageant pour la suite de la saison. Je vais courir la Vuelta en vue de préparer les Mondiaux de Florence où le parcours me convient", a poursuivi le protégé de Patrick Lefevere. Zdenek Stybar : "Maintenant, je vais me reposer avant la Vuelta" Déjà victorieux jeudi à Vlijmen, Zdenek Stybar a remis le couvert ce dimanche à Grammont, terme de la dernière étape de l'Eneco Tour cycliste. Grâce à ce succès, le Tchèque a décroché la victoire finale dans l'épreuve du World Tour. "Après mon opération au genou droit en mai, j'ai dû me refaire une condition physique. Je suis venu sur cet Eneco Tour pour montrer quelque chose mais je n'ai songé à la victoire. Après le Tour de Pologne, je me sentais bien et je me suis dit que je pouvais viser le top 10 ici. Mais cette victoire c'est vraiment une aubaine et un bond en avant pour ma carrière sur route. A Vlijmen, j'ai gagné et samedi, j'ai terminé deuxième de justesse. Dans la dernière ascension, j'ai tenté le tout pour le tout. J'ai suivi Stannard et nous nous sommes entendus à la perfection pour tenter de joindre l'arrivée en tête. Il a été le premier à démarrer mais j'avais juste un petit quelque chose en plus dans les jambes. C'est pour cela qu'il est resté très souvent dans mon sillage. Ce qui m'a permis de réaliser ce coup double. Maintenant, je vais profiter de cette victoire et prendre un peu de repos avant le départ de la Vuelta".