Pas de duel entre Wout van Aert et le Néerlandais Mathieu van der Poel dimanche à Fayetteville pour le titre de champion du monde 2022 de cyclocross. Les deux cadors de la discipline ont renoncé à faire le déplacement. Van der Poel en raison de problèmes de dos qui l'ont cloué au sol alors que le Sportif belge de l'année a préféré lui se consacrer à son printemps sur route.

Ce double forfait ouvre les espoirs des traditionnels outsiders. Reste que la perspective d'un titre mondial pour la Belgique est loin d'être une garantie, un autre Néerlandais, Lars van der Haar, et surtout le Britannique Tom Pidcock s'agitent en épouvantail devant les hommes de Sven Vanthourenhout. Au départ de la course pour élites messieurs, Eli Iserbyt, Toon Aerts et Michael Vanthourenhout seront, selon les observateurs spécialisés, les meilleures chances de ramener un 61e maillot arc-en-ciel en Belgique.

Van der Poel (4x) et Wout van Aert (2016, 2017 et 2018) se sont partagés les titres mondiaux depuis 2015. Le Tchèque Zdenek Stybar, en 2014, avait privé la Belgique d'un nouveau titre mondial après les succès de Niels Albert en 2012 et Sven Nys en 2013. Le sélectionneur national, Sven Vanthourenhout pointe d'ailleurs Tom Pidcock, 22 ans, le champion olympique de VTT, comme le grand favori, alors que Lars van der Haar, 30 ans, est champion d'Europe. Eli Iserbyt est désigné comme chef de file par son sélectionneur qui le considère comme un peu meilleur que Toon Aerts et Michael Vanthourenhout et a prévenu ses coureurs qu'il ne fallait pas qu'ils courent l'un contre l'autre s'ils veulent exploiter les failles de Pidcock et Van der Haar.

Quinten Hermans ayant dû déclarer forfait en raison d'un test positif au coronavirus, c'est Toon Vandebosch qui le remplace au départ d'une course prévue dimanche en clôture des Mondiaux à 21h30 heure belge (14h30 heure locale).

Pas de duel entre Wout van Aert et le Néerlandais Mathieu van der Poel dimanche à Fayetteville pour le titre de champion du monde 2022 de cyclocross. Les deux cadors de la discipline ont renoncé à faire le déplacement. Van der Poel en raison de problèmes de dos qui l'ont cloué au sol alors que le Sportif belge de l'année a préféré lui se consacrer à son printemps sur route. Ce double forfait ouvre les espoirs des traditionnels outsiders. Reste que la perspective d'un titre mondial pour la Belgique est loin d'être une garantie, un autre Néerlandais, Lars van der Haar, et surtout le Britannique Tom Pidcock s'agitent en épouvantail devant les hommes de Sven Vanthourenhout. Au départ de la course pour élites messieurs, Eli Iserbyt, Toon Aerts et Michael Vanthourenhout seront, selon les observateurs spécialisés, les meilleures chances de ramener un 61e maillot arc-en-ciel en Belgique. Van der Poel (4x) et Wout van Aert (2016, 2017 et 2018) se sont partagés les titres mondiaux depuis 2015. Le Tchèque Zdenek Stybar, en 2014, avait privé la Belgique d'un nouveau titre mondial après les succès de Niels Albert en 2012 et Sven Nys en 2013. Le sélectionneur national, Sven Vanthourenhout pointe d'ailleurs Tom Pidcock, 22 ans, le champion olympique de VTT, comme le grand favori, alors que Lars van der Haar, 30 ans, est champion d'Europe. Eli Iserbyt est désigné comme chef de file par son sélectionneur qui le considère comme un peu meilleur que Toon Aerts et Michael Vanthourenhout et a prévenu ses coureurs qu'il ne fallait pas qu'ils courent l'un contre l'autre s'ils veulent exploiter les failles de Pidcock et Van der Haar.Quinten Hermans ayant dû déclarer forfait en raison d'un test positif au coronavirus, c'est Toon Vandebosch qui le remplace au départ d'une course prévue dimanche en clôture des Mondiaux à 21h30 heure belge (14h30 heure locale).