Avec l'équipe belge - Jens Keukeleire, Yves Lampaert, Tim Merlier, Lawrence Naesen, Jasper Philipsen, Laurens De Vreese, Edward Theuns et Otto Vergaerde - en première ligne, le peloton a observé une minute de silence en mémoire à Bjorg Lambrecht, décédé tragiquement sur les routes du Tour de Pologne lundi.

Après deux premières heures de course balayées encore par le vent créant quelques bordures dans le peloton, les coureurs sont rentrés groupés dans le circuit local à un peu plus de 80 km bornes du but. A un peu plus de 60km de l'arrivée, l'Italie a lancé une attaque avec en tête le champion d'Europe en titre, Matteo Trentin et Elia Viviani.

Treize coureurs dont quatre Ialiens se sont retrouvés en tête avec Yves Lampaert côté belge. Ce groupe, avec aussi le Danois Kasper Asgreen, le vice-champion d'Europe du contre-la-montre derrière Remco Evenepoel, comptera une trentaine de secondes d'avance avec 50km encore à couvrir et 4 tours du circuit local. Un écart qui se stabilisera encore vingt-cinq kilomètres avant de se réduire.

Ce sont les Pays-Bas qui avait lancé la chasse malgré la présence de Sebastian Langeveld devant alors que Tim Merlier, le champion de Belgique, a abandonné à 25 km de l'arrivée.

Sentant le vent tourner, Yves Lampaert, qui se disait de sa 7e place du contre-la-montre, a attaqué à 26km de l'arrivée avec Elia Viviani et l'Allemand Pascal Ackermann. Le trio comptait 40 secondes d'avance sur un peloton qui semblait résigné.

Le titre allait ainsi se jouer entre les trois hommes. Yves Lampaert a tenté une attaque à 3,5 km de la ligne, mais son équipier chez Deceuninck-Quick Step, Elia Viviani a pris sa roue et ne lui a laissé aucune chance au sprint.