Moment déconcertant, à Paris, lorsque Egan Bernal et son frère Ronald, huit ans plus jeune, se sont mutuellement fait des signes de croix sur la poitrine et sur la bouche. Le rituel s'est ensuite reproduit avec Flor, leur maman. La surprise d'Egan était d'autant plus grande qu'ils étaient tous deux arrivés en dernière minute de Colombie, via Rigoberto Uran. Samedi, déjà, c'est les larmes plein les yeux et en secouant la tête qu'il avait regardé son petit lion et son maillot jaune, comme un père qui prend pour la première fois son nouveau-né dans les bras. L'air de dire : " C'est pour moi ? "
...