Egan Bernal a subi mercredi sa seconde opération consécutive à son grave accident alors qu'il s'entraînait près de Bogota le 24 janvier dernier. Le champion cycliste colombien, lauréat du Tour de France 2019 et du Giro 2021, s'est montré optimiste jeudi sur Instagram malgré "près de 20 os cassés" dont il a donné le détail : "11 côtes. Fémur. Rotule. T5-T6. Deuxième vertèbre cervicale. Métacarpe. Un pouce. Une dent cassée. Perforation des deux poumons".

Le coureur de 25 ans de l'équipe INEOS Grenadiers est apparu sur son lit d'hôpital avec une minerve, des bandages aux deux poignets et relié à une série de petits tuyaux. "J'ai failli mourir, mais vous savez quoi ? Je suis reconnaissant à Dieu de m'avoir permis de passer cette épreuve. C'est la course la plus dure, mais j'étais entouré d'un groupe de personnes extraordinaires. Il semblerait que tout se soit bien passé lors de la dernière grande opération. Alors maintenant, il faut récupérer pour pouvoir encore dire I'M BACK !!!". "

Les objectifs de stabilité biomécanique de la colonne cervicale ont été atteints avec d'excellents résultats cliniques", a indiqué le 13e communiqué de l'hôpital universitaire de La Sabana, près de Bogota, où Bernal est traité depuis sa collision avec un bus à l'arrêt survenue non loin de la capitale colombienne.

Egan Bernal a subi mercredi sa seconde opération consécutive à son grave accident alors qu'il s'entraînait près de Bogota le 24 janvier dernier. Le champion cycliste colombien, lauréat du Tour de France 2019 et du Giro 2021, s'est montré optimiste jeudi sur Instagram malgré "près de 20 os cassés" dont il a donné le détail : "11 côtes. Fémur. Rotule. T5-T6. Deuxième vertèbre cervicale. Métacarpe. Un pouce. Une dent cassée. Perforation des deux poumons". Le coureur de 25 ans de l'équipe INEOS Grenadiers est apparu sur son lit d'hôpital avec une minerve, des bandages aux deux poignets et relié à une série de petits tuyaux. "J'ai failli mourir, mais vous savez quoi ? Je suis reconnaissant à Dieu de m'avoir permis de passer cette épreuve. C'est la course la plus dure, mais j'étais entouré d'un groupe de personnes extraordinaires. Il semblerait que tout se soit bien passé lors de la dernière grande opération. Alors maintenant, il faut récupérer pour pouvoir encore dire I'M BACK !!!". "Les objectifs de stabilité biomécanique de la colonne cervicale ont été atteints avec d'excellents résultats cliniques", a indiqué le 13e communiqué de l'hôpital universitaire de La Sabana, près de Bogota, où Bernal est traité depuis sa collision avec un bus à l'arrêt survenue non loin de la capitale colombienne.