Bernal a entamé le chrono final avec 1:59 d'avance sur l'Italien Damiano Caruso (Bahrain Victorious) et 3:23 sur le Britannique Simon Yates (BikeExchange). Les quatrième et cinquième, Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech) et Romain Bardet (DSM), se trouvant respectivement 7:07 et 7:48, le podium semblait décidé, restait à déterminer les positions. Caruso démarrait fort, récupérant 9 secondes sur Bernal au premier temps intermédiaire. Mais le Colombien gérait bien et concédait 23 secondes sur son rival au deuxième passage intermédiaire. Caruso franchissait la ligne avec le 17e chrono, à 1:23 du vainqueur, Filippo Ganna. Bernal ne tremblait pas et terminait avec le 24e temps, à 1:53 de son équipier. Le Colombien pouvait lever les bras au ciel en passant la ligne d'arrivée. Caruso et Yates l'accompagnent sur le podium. Vainqueur du Tour de France 2019, Bernal, 24 ans, remporte son deuxième Grand Tour. Il ne lui reste plus que la Vuelta pour rentrer dans le cercle fermé des vainqueurs des Trois Grands tours, une performance réalisée uniquement par Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault, Alberto Contador, Vincenzo Nibali et Chris Froome. Il est le deuxième Colombien à ramener le maillot rose, après Nairo Quintana en 2014. Son palmarès comprend désormais 19 succès. Le contre-la-montre final a été remporté par le grand favori, l'Italien Filippo Ganna, déjà vainqueur du chrono d'ouverture à Giro. Le coureur d'INEOS Grenadiers s'est imposé en 33:48 malgré une crevaison à quelques kilomètres de l'arrivée. Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) a pris la deuxième place à 12 secondes. Le Français a lui chuté à 500 mètres de l'arrivée. L'Italien Edoardo Affini (Jumbo-Visma) se classait troisième à 13 secondes. Le premier Belge est Iljo Keisse (Deceuninck-Quick Step), dixième à 47 secondes. Ganna s'offre la 15e succès de sa carrière, le 5e de la saison. Treize de ses victoires ont été remportées dans des épreuves chronométrées. Il a d'ailleurs remporté les cinq derniers contre-la-montre disputés au Giro. (

Bernal a entamé le chrono final avec 1:59 d'avance sur l'Italien Damiano Caruso (Bahrain Victorious) et 3:23 sur le Britannique Simon Yates (BikeExchange). Les quatrième et cinquième, Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech) et Romain Bardet (DSM), se trouvant respectivement 7:07 et 7:48, le podium semblait décidé, restait à déterminer les positions. Caruso démarrait fort, récupérant 9 secondes sur Bernal au premier temps intermédiaire. Mais le Colombien gérait bien et concédait 23 secondes sur son rival au deuxième passage intermédiaire. Caruso franchissait la ligne avec le 17e chrono, à 1:23 du vainqueur, Filippo Ganna. Bernal ne tremblait pas et terminait avec le 24e temps, à 1:53 de son équipier. Le Colombien pouvait lever les bras au ciel en passant la ligne d'arrivée. Caruso et Yates l'accompagnent sur le podium. Vainqueur du Tour de France 2019, Bernal, 24 ans, remporte son deuxième Grand Tour. Il ne lui reste plus que la Vuelta pour rentrer dans le cercle fermé des vainqueurs des Trois Grands tours, une performance réalisée uniquement par Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault, Alberto Contador, Vincenzo Nibali et Chris Froome. Il est le deuxième Colombien à ramener le maillot rose, après Nairo Quintana en 2014. Son palmarès comprend désormais 19 succès. Le contre-la-montre final a été remporté par le grand favori, l'Italien Filippo Ganna, déjà vainqueur du chrono d'ouverture à Giro. Le coureur d'INEOS Grenadiers s'est imposé en 33:48 malgré une crevaison à quelques kilomètres de l'arrivée. Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) a pris la deuxième place à 12 secondes. Le Français a lui chuté à 500 mètres de l'arrivée. L'Italien Edoardo Affini (Jumbo-Visma) se classait troisième à 13 secondes. Le premier Belge est Iljo Keisse (Deceuninck-Quick Step), dixième à 47 secondes. Ganna s'offre la 15e succès de sa carrière, le 5e de la saison. Treize de ses victoires ont été remportées dans des épreuves chronométrées. Il a d'ailleurs remporté les cinq derniers contre-la-montre disputés au Giro. (