"Cette journée de repos est bienvenue, on sent qu'on a dix jours de course dans les jambes", dit Dylan Teuns, qui loge avec son équipe dans le même hôtel que les Deceuninck-Quick Step du maillot jaune Julian Alaphilippe. "Aujourd'hui, c'est une journée calme. Nous avons fait une sortie à vélo, puis il y a les obligations avec la presse, un massage et surtout beaucoup de repos. Les dix derniers jours ont été exigeants, on le sent dans les jambes".

"Le gros morceau reste à venir", ajoute le Limbourgeois, qui dispute son premier Tour de France. "Ça sera difficile le weekend prochain dans les Pyrénées et en 3e semaine. Je ne pense pas du tout au classement général, mais j'aimerais bien encore me glisser dans une échappée et qui sait ce que cela donnera ? Je suis ambitieux, mais mon Tour sera réussi même sans cette deuxième victoire d'étape. Cette victoire, sur pareille arrivée, c'était beau. Difficile de dire quand une échappée pourra aller au bout dans les jours qui viennent; Je m'attends à ce qu'Ineos mette les points sur les "i". On verra bien".

Teuns avait déjà enlevé une étape du Dauphiné, et le voilà vainqueur d'étape au Tour. Est-il encore assez frais ? "Je ne sais pas vraiment", répond-il. J'étais déjà bien au Dauphiné. On verra combien de temps je pourrai continuer sur cette lancée. Quoi qu'il en soit, mon Tour est réussi. C'était un peu la folie pendant deux jours après ma victoire, maintenant ça s'est calmé".