Cercle Bruges - Zulte Waregem (Dimanche 23 janvier 2022, 21h00)

Avec un bilan de quinze points sur dix-huit, on peut affirmer sans exagérer que Dominik Thalhammer a réussi à redresser la marche au Cercle Bruges. Mais la semaine dernière, l'Autrichien était mécontent après la victoire 0-2 à Eupen. Pas de pressing, beaucoup de déchets dans la construction, l'équipe n'a pas commencé le match avec la bonne attitude et cela doit changer, même s'il s'agissait peut-être d'un accident. A commencer par dimanche contre Zulte Waregem ? Les effets positifs d'un changement d'entraîneur ont généralement une durée de vie limitée. Au bout d'un certain temps, les joueurs reprennent leurs anciennes mauvaises habitudes et les anciens maux refont alors surface. Mais si l'effet Thalhammer semble perdurer, en sera-t-il de même pour Timmy Simons à Zulte Waregem ? L'ancien milieu de terrain du FC Bruges a obtenu un six sur six depuis qu'il a succédé à Francky Dury, mais il relativise sa contribution. Et il faut voir les choses sur le long terme, précise encore celui qui en connait un rayon vu sa longue carrière de joueur. Tous ces éléments et inconnues rendent dès lors ce derby de Flandre occidentale intéressant à suivre. (Jacques Sys)

Depuis l'arrivée de Dominik Thalhammer, le Cercle ne tourne plus en rond. Confirmation attendue contre Zulte Waregem ce dimanche., belga
Depuis l'arrivée de Dominik Thalhammer, le Cercle ne tourne plus en rond. Confirmation attendue contre Zulte Waregem ce dimanche. © belga

Real Madrid-Elche (23 janvier 2022, 16h15)

Non, vous ne pourrez pas attraper Carlo Ancelotti sur la cohérence de ses nombreuses déclarations malgré qu'elles ne le soient pas toujours. En septembre, il disait encore qu' "Eden Hazard ne peut plus jouer deux matchs en trois jours", alors que le mois dernier, il l'a laissé jouer deux fois consécutivement 90 minutes contre Cadix et l'Athletic Bilbao. Avant le match de Copa contre Elche, l'Italien a déclaré qu'Hazard était en pleine forme depuis un mois et demi, mais il l'a laissé sur le banc pour commencer le match et a opté pour le trio Vinícius-Jovic-Rodrygo pour animer son attaque. Ce n'est que lors des prolongationss que notre compatriote a pu entrer en jeu et marquer le but de la victoire. Cela lui donnera-t-il assez de crédit pour être titularisé dimanche contre Elche pour la première fois depuis le 22 décembre ? En tout cas, nous sommes curieux d'entendre l'explication de Carlettopeu importe sa décision. (Steve Van Herpe)

La tape dans la main d'Eden Hazard à Carlo Ancelotti sentait moins la franchise que l'accolade d'après but avec ses partenaires. L'Italien va-t-il titulariser le Brainois dimanche pour le remercier de ce but victorieux à Elche ?, belga
La tape dans la main d'Eden Hazard à Carlo Ancelotti sentait moins la franchise que l'accolade d'après but avec ses partenaires. L'Italien va-t-il titulariser le Brainois dimanche pour le remercier de ce but victorieux à Elche ? © belga

Chelsea - Tottenham (Dimanche 23 janvier, 17h30)

Antonio Conte revient au Bridge pour la deuxième fois cette saison. Un stade et un club particuliers pour le technicien transalpin puisqu'il y a remporté la Premier League en 2017 (jusqu'ici le dernier titre des Blues). Après avoir perdu la demi-finale de la League Cup contre son ancien club, le match se joue désormais sur son terrain : le championnat. Les matchs de Coupe et sur la scène européennes sourient plus rarement à Antonio Conte. Et il le prouve une nouvelle fois à Tottenham, où il ne s'est pas incliné en championnat depuis son arrivée dans le nord de Londres. Pour Chelsea, les chances de titre semblent s'être envolées après la défaite contre Manchester City le week-end dernier. Et Romelu Lukaku se souvient déjà avec nostalgie de son passage à l'Inter... sous Conte. Les Blues peuvent-ils reprendre le fil de leurs idées et Lukaku enfin trouver du crédit avec Thomas Tuchel ? Ou est-ce que celui qui fut aussi sélectionneur de l'Italie va-t-il enfoncer son ancien club et permettre la remontée de Tottenham ? Vous aurez la réponse dimanche. (Gert Segers)

Les supporters de Chelsea vont réentendre dans leur antre la voix portante du coach qui leur a ramené un dernier titre de champion., belga
Les supporters de Chelsea vont réentendre dans leur antre la voix portante du coach qui leur a ramené un dernier titre de champion. © belga

Le troisième tour d'Elise Mertens à l'Australian Open (Samedi 22 janvier 2022, 3h00)

Pour la seizième fois consécutive, Elise Mertens (WTA 26) a acccédé au troisième tour d'un tournoi de grand chelem, un record parmi toutes les joueuses en activité. Au troisième tour, elle affrontera la vétérane chinoise Shuai Zhang (WTA 74), âgée de 33 ans, qui a disputé son premier tournoi du grand chelem en 2008 et a ensuite atteint deux fois les demi-finales, à l'Open d'Australie 2016 et à Wimbledon, plus récemment en 2019. L'année dernière, la joueuse asiatique n'a pas réussi à passer le premier tour à trois reprises et n'a atteint le deuxième qu'une fois dans les quatre grands chelems. En revanche, elle s'est illustrée en double, une spécialité de Mertens, en remportant l'US Open associée à Sam Stosur. Le défi semble donc abordable pour notre compatriote qui reste sur deux victoires en trois confrontations contre sa future adversaire. Lors de leur dernier duel, à l'Open de Madrid l'année dernière, la N.1 belge s'était même imposée sur un double 6/3 cinglant. Si la Limbourgeoise, désormais plus offensive dans son jeu depuis qu'elle est coachée par Simon Goffin , passe au quatrième tour, elle affrontera la gagnante du match entre l'Américaine Danielle Collins (WTA 30) et la Danoise Clara Tauson (WTA 39), issue de l'Académie de Justine Henin. Si elle passe aussi ce 1/8e de finale, ce sera peut-être la Roumaine Simona Halep qui l'attendra en quart de finale. (Jonas Creteur)

Elise Mertens tentera d'accéder aux 1/8e de finale de l'Australian Open., belga
Elise Mertens tentera d'accéder aux 1/8e de finale de l'Australian Open. © belga

Charleroi - La Gantoise (22 janvier 2022, 20h45)

Dans un duel annoncé de défenses à trois, les deux candidats aux play-offs doivent se reprendre pour continuer à rêver. Déforcés par la CAN, qui privera les téléspectateurs de la présence d'Hervé Koffi, Michael Ngadeu ou encore Tarik Tissoudali sur la pelouse du Pays Noir, Zèbres et Buffalos proposeront malgré tout un football qui vaut la peine d'être vu, tout en mouvements collectifs soigneusement répétés. Quand il était chroniqueur occasionnel sur le plateau de La Tribune (RTBF), Hein Vanhaezebrouck n'avait de cesse de complimenter le travail d'Edward Still, qui y animait alors une rubrique tactique lors de son année loin des terrains, entre ses missions d'adjoint à Bruges et à l'Antwerp. Au match aller, le maître de la défense à trois avait été défait par le jeune coach brabançon sur la pelouse de la Ghelamco Arena. Impossible de dire si la revanche aura lieu, la seule certitude est qu'elle sera un rendez-vous à ne pas manquer pour les amateurs de football chorégraphié.

Duel en vue pour le top 4 entre Charleroi et La Gantoise., belga
Duel en vue pour le top 4 entre Charleroi et La Gantoise. © belga

Cyclo-cross : trophée X2O Badkamers , manche de Hamme (22 janvier 2022, 14h00 course dames et 15h00 course messieurs)

Certes, ce n'est pas le rendez-vous le plus attendu de la saison et depuis que Wout Van Aert et Mathieu van der Poel ont mis un terme à leur saison dans les labourés, les cross ont perdu un peu de leur intérêt, sauf sportif. A une semaine des mondiaux de Fayetteville aux Etats-Unis, le cross de Hamme sera une dernière occasion de jauger l'état de forme des principaux candidats au maillot arc-en-ciel. Derrière Tom Pidcock, l'armada belge privée de son général Van Aert se cherchera un nouveau chef des armées. Si Eli Iserbyt a remporté la Coupe du monde et brillé à Flamanville la semaine derrière, il n'est pas encore indiscutable au sein de la sélection belge, surtout sur un parcours américain qui devrait favoriser les coureurs puissants. Les Toon Aerts, Michael Vanthourenhout, Quinten Hermans et autres Laurens Sweeck auront à coeur de montrer à leur sélectionneur qu'ils méritent aussi un rôle de coureur protégé à Fayetteville. Hamme sera aussi l'occasion de passer en revue les troupes néerlandaises où Lars van der Haar semble avoir pris l'ascendant sur Corné Van Kessel en l'absence de MVDP. Car à force de tenir Pidcock à l'oeil, les Belges ne doivent pas oublier que c'est bien le Néerlandais qui les avait privé du titre européen voici quelques semaines. Chez les dames, on regardera si Lucinda Brand tient toujours son rythme de victoires infernale à 8 jours de son grand rendez-vous de la saison de cross. (Fabien Chaliaud)

Toon Aerts, Eli Iserbyt et Michael Vanthourenhout occupaient les 3 places du podium de la manche de Coupe du monde à Flamenville. Samedi à Hamme, ils essaieront à nouveau de prendre l'ascendant l'un sur l'autre dans le but d'obtenir un rôle protégé lors des Mondiaux de Fayetteville qui se tiendront le week-end prochain., belga
Toon Aerts, Eli Iserbyt et Michael Vanthourenhout occupaient les 3 places du podium de la manche de Coupe du monde à Flamenville. Samedi à Hamme, ils essaieront à nouveau de prendre l'ascendant l'un sur l'autre dans le but d'obtenir un rôle protégé lors des Mondiaux de Fayetteville qui se tiendront le week-end prochain. © belga
Avec un bilan de quinze points sur dix-huit, on peut affirmer sans exagérer que Dominik Thalhammer a réussi à redresser la marche au Cercle Bruges. Mais la semaine dernière, l'Autrichien était mécontent après la victoire 0-2 à Eupen. Pas de pressing, beaucoup de déchets dans la construction, l'équipe n'a pas commencé le match avec la bonne attitude et cela doit changer, même s'il s'agissait peut-être d'un accident. A commencer par dimanche contre Zulte Waregem ? Les effets positifs d'un changement d'entraîneur ont généralement une durée de vie limitée. Au bout d'un certain temps, les joueurs reprennent leurs anciennes mauvaises habitudes et les anciens maux refont alors surface. Mais si l'effet Thalhammer semble perdurer, en sera-t-il de même pour Timmy Simons à Zulte Waregem ? L'ancien milieu de terrain du FC Bruges a obtenu un six sur six depuis qu'il a succédé à Francky Dury, mais il relativise sa contribution. Et il faut voir les choses sur le long terme, précise encore celui qui en connait un rayon vu sa longue carrière de joueur. Tous ces éléments et inconnues rendent dès lors ce derby de Flandre occidentale intéressant à suivre. (Jacques Sys)Non, vous ne pourrez pas attraper Carlo Ancelotti sur la cohérence de ses nombreuses déclarations malgré qu'elles ne le soient pas toujours. En septembre, il disait encore qu' "Eden Hazard ne peut plus jouer deux matchs en trois jours", alors que le mois dernier, il l'a laissé jouer deux fois consécutivement 90 minutes contre Cadix et l'Athletic Bilbao. Avant le match de Copa contre Elche, l'Italien a déclaré qu'Hazard était en pleine forme depuis un mois et demi, mais il l'a laissé sur le banc pour commencer le match et a opté pour le trio Vinícius-Jovic-Rodrygo pour animer son attaque. Ce n'est que lors des prolongationss que notre compatriote a pu entrer en jeu et marquer le but de la victoire. Cela lui donnera-t-il assez de crédit pour être titularisé dimanche contre Elche pour la première fois depuis le 22 décembre ? En tout cas, nous sommes curieux d'entendre l'explication de Carlettopeu importe sa décision. (Steve Van Herpe)Antonio Conte revient au Bridge pour la deuxième fois cette saison. Un stade et un club particuliers pour le technicien transalpin puisqu'il y a remporté la Premier League en 2017 (jusqu'ici le dernier titre des Blues). Après avoir perdu la demi-finale de la League Cup contre son ancien club, le match se joue désormais sur son terrain : le championnat. Les matchs de Coupe et sur la scène européennes sourient plus rarement à Antonio Conte. Et il le prouve une nouvelle fois à Tottenham, où il ne s'est pas incliné en championnat depuis son arrivée dans le nord de Londres. Pour Chelsea, les chances de titre semblent s'être envolées après la défaite contre Manchester City le week-end dernier. Et Romelu Lukaku se souvient déjà avec nostalgie de son passage à l'Inter... sous Conte. Les Blues peuvent-ils reprendre le fil de leurs idées et Lukaku enfin trouver du crédit avec Thomas Tuchel ? Ou est-ce que celui qui fut aussi sélectionneur de l'Italie va-t-il enfoncer son ancien club et permettre la remontée de Tottenham ? Vous aurez la réponse dimanche. (Gert Segers)Pour la seizième fois consécutive, Elise Mertens (WTA 26) a acccédé au troisième tour d'un tournoi de grand chelem, un record parmi toutes les joueuses en activité. Au troisième tour, elle affrontera la vétérane chinoise Shuai Zhang (WTA 74), âgée de 33 ans, qui a disputé son premier tournoi du grand chelem en 2008 et a ensuite atteint deux fois les demi-finales, à l'Open d'Australie 2016 et à Wimbledon, plus récemment en 2019. L'année dernière, la joueuse asiatique n'a pas réussi à passer le premier tour à trois reprises et n'a atteint le deuxième qu'une fois dans les quatre grands chelems. En revanche, elle s'est illustrée en double, une spécialité de Mertens, en remportant l'US Open associée à Sam Stosur. Le défi semble donc abordable pour notre compatriote qui reste sur deux victoires en trois confrontations contre sa future adversaire. Lors de leur dernier duel, à l'Open de Madrid l'année dernière, la N.1 belge s'était même imposée sur un double 6/3 cinglant. Si la Limbourgeoise, désormais plus offensive dans son jeu depuis qu'elle est coachée par Simon Goffin , passe au quatrième tour, elle affrontera la gagnante du match entre l'Américaine Danielle Collins (WTA 30) et la Danoise Clara Tauson (WTA 39), issue de l'Académie de Justine Henin. Si elle passe aussi ce 1/8e de finale, ce sera peut-être la Roumaine Simona Halep qui l'attendra en quart de finale. (Jonas Creteur)Dans un duel annoncé de défenses à trois, les deux candidats aux play-offs doivent se reprendre pour continuer à rêver. Déforcés par la CAN, qui privera les téléspectateurs de la présence d'Hervé Koffi, Michael Ngadeu ou encore Tarik Tissoudali sur la pelouse du Pays Noir, Zèbres et Buffalos proposeront malgré tout un football qui vaut la peine d'être vu, tout en mouvements collectifs soigneusement répétés. Quand il était chroniqueur occasionnel sur le plateau de La Tribune (RTBF), Hein Vanhaezebrouck n'avait de cesse de complimenter le travail d'Edward Still, qui y animait alors une rubrique tactique lors de son année loin des terrains, entre ses missions d'adjoint à Bruges et à l'Antwerp. Au match aller, le maître de la défense à trois avait été défait par le jeune coach brabançon sur la pelouse de la Ghelamco Arena. Impossible de dire si la revanche aura lieu, la seule certitude est qu'elle sera un rendez-vous à ne pas manquer pour les amateurs de football chorégraphié.Certes, ce n'est pas le rendez-vous le plus attendu de la saison et depuis que Wout Van Aert et Mathieu van der Poel ont mis un terme à leur saison dans les labourés, les cross ont perdu un peu de leur intérêt, sauf sportif. A une semaine des mondiaux de Fayetteville aux Etats-Unis, le cross de Hamme sera une dernière occasion de jauger l'état de forme des principaux candidats au maillot arc-en-ciel. Derrière Tom Pidcock, l'armada belge privée de son général Van Aert se cherchera un nouveau chef des armées. Si Eli Iserbyt a remporté la Coupe du monde et brillé à Flamanville la semaine derrière, il n'est pas encore indiscutable au sein de la sélection belge, surtout sur un parcours américain qui devrait favoriser les coureurs puissants. Les Toon Aerts, Michael Vanthourenhout, Quinten Hermans et autres Laurens Sweeck auront à coeur de montrer à leur sélectionneur qu'ils méritent aussi un rôle de coureur protégé à Fayetteville. Hamme sera aussi l'occasion de passer en revue les troupes néerlandaises où Lars van der Haar semble avoir pris l'ascendant sur Corné Van Kessel en l'absence de MVDP. Car à force de tenir Pidcock à l'oeil, les Belges ne doivent pas oublier que c'est bien le Néerlandais qui les avait privé du titre européen voici quelques semaines. Chez les dames, on regardera si Lucinda Brand tient toujours son rythme de victoires infernale à 8 jours de son grand rendez-vous de la saison de cross. (Fabien Chaliaud)