"Nous sommes littéralement choqués. Il est inacceptable que la photo de l'un de nos vélos fasse le tour des médias internationaux pour un fait de la sorte. Nous travaillons chaque jour à la qualité de nos produits et nous sommes très attristés qu'un Wilier Triestina ait été ainsi trafiqué."

L'entreprise envisage d'aller en justice contre le coureur ou toute autre personne responsable de cette "triste" affaire qui a entaché la bonne image de l'entreprise.

"Nous sommes littéralement choqués. Il est inacceptable que la photo de l'un de nos vélos fasse le tour des médias internationaux pour un fait de la sorte. Nous travaillons chaque jour à la qualité de nos produits et nous sommes très attristés qu'un Wilier Triestina ait été ainsi trafiqué." L'entreprise envisage d'aller en justice contre le coureur ou toute autre personne responsable de cette "triste" affaire qui a entaché la bonne image de l'entreprise.