L'ancien directeur sportif belge, Johan Bruyneel, a expliqué "qu'il donnera son avis et ses impressions sur le sujet" en temps voulu. "Mais ce ne sera pas maintenant en raison de toutes les procédures en cours", a-t-il justifié.

Bruyneel avoue que "malgré tout ce qui s'est passé ou pas, tout ce qui a été écrit ou dit, je reste un amoureux du cyclisme, comme un petit garçon, et cela restera toujours une partie de moi-même." Mais l'ancien coureur, 48 ans, confie aussi que "étonnamment, pour la première fois depuis longtemps, je suis le sport de plus loin."

"Je suis content de voir que malgré toutes les controverses, le sport a survécu. Il ne fait aucun doute qu'une nouvelle ère s'ouvre pour le cyclisme. Les coureurs semblent être entrés dans cette nouvelle ère, les supporters aussi", a-t-il conclu.

L'ancien directeur sportif belge, Johan Bruyneel, a expliqué "qu'il donnera son avis et ses impressions sur le sujet" en temps voulu. "Mais ce ne sera pas maintenant en raison de toutes les procédures en cours", a-t-il justifié. Bruyneel avoue que "malgré tout ce qui s'est passé ou pas, tout ce qui a été écrit ou dit, je reste un amoureux du cyclisme, comme un petit garçon, et cela restera toujours une partie de moi-même." Mais l'ancien coureur, 48 ans, confie aussi que "étonnamment, pour la première fois depuis longtemps, je suis le sport de plus loin." "Je suis content de voir que malgré toutes les controverses, le sport a survécu. Il ne fait aucun doute qu'une nouvelle ère s'ouvre pour le cyclisme. Les coureurs semblent être entrés dans cette nouvelle ère, les supporters aussi", a-t-il conclu.