Les coureurs et le staff de Sky doivent désormais remplir un document dans lequel ils affirment n'avoir jamais été mêlés au dopage. Ceux qui refusent de signer cette charte ou qui la signent mais sont rattrapés par une affaire de dopage sont licenciés.

"Bobby a fait preuve de courage en reconnaissant les erreurs qu'ils avaient commises bien avant son arrivée chez Team Sky. Nous comprenons que c'est une période difficile pour lui et nous faisons tout pour le soutenir", a déclaré Dave Brailsford, le manager de l'équipe. "J'insiste, il n'y a aucun doute concernant son travail chez nous ou son approche en tant qu'entraîneur. Mais nous avons été clairs, Sky veut être une équipe propre. Les décisions que nous prenons ne sont pas aisées, mais nous sommes convaincus que c'est la bonne direction à prendre".

En tant que coureur, Julich avait terminé troisième du Tour de France 1998, celui secoué par l'affaire Festina, et a remporté notamment Pais-Nice en 2005.

L'Américain est la deuxième victime de la politique anti-dopage plus dure appliquée par l'équipe Sky suite à l'affaire Armstrong. Sky avait précédemment interrompu sa collaboration avec le docteur belge Geert Leinders, qui a été cité dans une affaire de dopage possible chez Rabobank, où il a été le médecin de l'équipe durant des années.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les coureurs et le staff de Sky doivent désormais remplir un document dans lequel ils affirment n'avoir jamais été mêlés au dopage. Ceux qui refusent de signer cette charte ou qui la signent mais sont rattrapés par une affaire de dopage sont licenciés. "Bobby a fait preuve de courage en reconnaissant les erreurs qu'ils avaient commises bien avant son arrivée chez Team Sky. Nous comprenons que c'est une période difficile pour lui et nous faisons tout pour le soutenir", a déclaré Dave Brailsford, le manager de l'équipe. "J'insiste, il n'y a aucun doute concernant son travail chez nous ou son approche en tant qu'entraîneur. Mais nous avons été clairs, Sky veut être une équipe propre. Les décisions que nous prenons ne sont pas aisées, mais nous sommes convaincus que c'est la bonne direction à prendre". En tant que coureur, Julich avait terminé troisième du Tour de France 1998, celui secoué par l'affaire Festina, et a remporté notamment Pais-Nice en 2005. L'Américain est la deuxième victime de la politique anti-dopage plus dure appliquée par l'équipe Sky suite à l'affaire Armstrong. Sky avait précédemment interrompu sa collaboration avec le docteur belge Geert Leinders, qui a été cité dans une affaire de dopage possible chez Rabobank, où il a été le médecin de l'équipe durant des années. Sportfootmagazine.be, avec Belga