Il s'agirait de Leipheimer (Omega Pharma - Quick Step), Hincapie (BMC), Zabriskie (Garmin-Sharp), Vande Velde (Garmin-Sharp) et le manger Jonathan Vaughters (Garmin-Sharp). Les soupçons tournaient autour de plusieurs de ses victoires. Désormais, avec le prochain passage aux aveux de cinq personnes l'ayant côtoyé dans sa profession, Lance Armstrong risque d'être accusé pour dopage.

Selon le quotidien néerlandais De Telegraaf, en échange de ces informations sur leur carrière et celle d'Armstrong, les 5 personnes citées ci-dessus ne seraient suspendues que 6 mois, dès septembre ou en fin de saison, pour utilisation de substances illégales.

Un départ d'étape chahuté par la nouvelle

Les bus des équipes des coureurs concernés ont été pris d'assaut par les médias avant le départ de la 5e étape du Tour de France. Interrogé par les organes de presse, le coureur Levi Leiphemier a opposé plusieurs "no comment" aux questions des journalistes. Les responsables de l'équipe BMC, Jim Ochowicz, et Garmin, Jonathan Vaughters, ont, eux, assuré qu'ils n'avaient reçu aucune notification de suspension pour leurs coureurs.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Il s'agirait de Leipheimer (Omega Pharma - Quick Step), Hincapie (BMC), Zabriskie (Garmin-Sharp), Vande Velde (Garmin-Sharp) et le manger Jonathan Vaughters (Garmin-Sharp). Les soupçons tournaient autour de plusieurs de ses victoires. Désormais, avec le prochain passage aux aveux de cinq personnes l'ayant côtoyé dans sa profession, Lance Armstrong risque d'être accusé pour dopage. Selon le quotidien néerlandais De Telegraaf, en échange de ces informations sur leur carrière et celle d'Armstrong, les 5 personnes citées ci-dessus ne seraient suspendues que 6 mois, dès septembre ou en fin de saison, pour utilisation de substances illégales.Un départ d'étape chahuté par la nouvelleLes bus des équipes des coureurs concernés ont été pris d'assaut par les médias avant le départ de la 5e étape du Tour de France. Interrogé par les organes de presse, le coureur Levi Leiphemier a opposé plusieurs "no comment" aux questions des journalistes. Les responsables de l'équipe BMC, Jim Ochowicz, et Garmin, Jonathan Vaughters, ont, eux, assuré qu'ils n'avaient reçu aucune notification de suspension pour leurs coureurs. Sportfootmagazine.be, avec Belga