C'est du moins ce que promettent les organisateurs de la Grande Boucle. Ils ont annoncé mercredi passé qu'au moins huit vélos par étape seront équipés de caméras embarquées afin de "vivre" l'étape comme les coureurs.

C'est la société GoPro qui a remporté ce marché en signant avec ASO (Amaury Sport Organisation), un des principaux organisateurs d'événements sportifs en France, et Velon, une entité regroupant 11 équipes cyclistes du Tour. Ce sont les membres de ces équipes dont les vélos arboreront les fameuses petites caméras.

Todd Ballard, le Senior Director of Lifestyle Marketing de GoPro, explique sur le site de Stuffi.fr que "le cyclisme est un des plus beaux sports d'équipe, mais les meilleurs moments se passent souvent hors du champ des caméras". Ce partenariat est donc une occasion de récupérer des images depuis "l'intérieur", des moments impossibles à filmer avec les dispositifs dont sont équipés l'hélicoptère ou les motos qui suivent le Tour.

Les images capturées par ces GoPro seront éditées et publiées après chaque étape. Un "live" sera également testé durant le départ fictif de la deuxième étape à Utrecht.

Ces caméras donneront ainsi l'occasion d'avoir une autre perspective sur un des plus grands évènements sportifs de l'année.

C'est du moins ce que promettent les organisateurs de la Grande Boucle. Ils ont annoncé mercredi passé qu'au moins huit vélos par étape seront équipés de caméras embarquées afin de "vivre" l'étape comme les coureurs.C'est la société GoPro qui a remporté ce marché en signant avec ASO (Amaury Sport Organisation), un des principaux organisateurs d'événements sportifs en France, et Velon, une entité regroupant 11 équipes cyclistes du Tour. Ce sont les membres de ces équipes dont les vélos arboreront les fameuses petites caméras. Todd Ballard, le Senior Director of Lifestyle Marketing de GoPro, explique sur le site de Stuffi.fr que "le cyclisme est un des plus beaux sports d'équipe, mais les meilleurs moments se passent souvent hors du champ des caméras". Ce partenariat est donc une occasion de récupérer des images depuis "l'intérieur", des moments impossibles à filmer avec les dispositifs dont sont équipés l'hélicoptère ou les motos qui suivent le Tour.Les images capturées par ces GoPro seront éditées et publiées après chaque étape. Un "live" sera également testé durant le départ fictif de la deuxième étape à Utrecht.Ces caméras donneront ainsi l'occasion d'avoir une autre perspective sur un des plus grands évènements sportifs de l'année.