Vantornout a déjoué les pronostics en attaquant dans le dernier tour du parcours sablonneux du Zilvermeer. Avant cela, il avait ouvert les débats en étant le premier à se lancer à l'offensive dès le tour d'ouverture. Niels Albert, avec Sven Nys collé à sa roue, comblait l'écart et emmenait avec lui un groupe de six coureurs, dont tous les favoris. Albert profitait de chaque portion courue dans le sable pour prendre quelques mètres d'avance, mais ne pouvait empêcher Vantornout, Nys et Peeters de le suivre. Wellens et Pauwels réussissait plus tard la jonction, si bien que ces six prétendants à la victoire abordaient groupés le dernier tour. Wellens était le premier à lâcher prise, tandis qu'à l'avant Vantornout lançait son attaque victorieuse. Nys tentait de réagir, mais échouait dans sa tentative de prolonger son titre.

A 30 ans, Vantornout, signe sa première victoire de l'année, la troisième de la saison après Ardooie (18 octobre) et le Superprestige de Gieten (25 novembre).

Vantornout a déjoué les pronostics en attaquant dans le dernier tour du parcours sablonneux du Zilvermeer. Avant cela, il avait ouvert les débats en étant le premier à se lancer à l'offensive dès le tour d'ouverture. Niels Albert, avec Sven Nys collé à sa roue, comblait l'écart et emmenait avec lui un groupe de six coureurs, dont tous les favoris. Albert profitait de chaque portion courue dans le sable pour prendre quelques mètres d'avance, mais ne pouvait empêcher Vantornout, Nys et Peeters de le suivre. Wellens et Pauwels réussissait plus tard la jonction, si bien que ces six prétendants à la victoire abordaient groupés le dernier tour. Wellens était le premier à lâcher prise, tandis qu'à l'avant Vantornout lançait son attaque victorieuse. Nys tentait de réagir, mais échouait dans sa tentative de prolonger son titre.A 30 ans, Vantornout, signe sa première victoire de l'année, la troisième de la saison après Ardooie (18 octobre) et le Superprestige de Gieten (25 novembre).