"On me l'a demandé et j'ai accepté," a déclaré LeMond, 51 ans et seul Américain à avoir remporter la Grande Boucle depuis l'annulation pour dopage des sept titres de son compatriote Lance Armstrong. "On", c'est en fait le nouveau mouvement Change Cycling Now ("Changer le cyclisme maintenant"), réuni le week-end dernier à Londres et qui vient de plébisciter LeMond pour incarner ce changement.

"Avec le mouvement, nous voulons changer le cyclisme. Or, c'est le moment ou jamais d'agir. Après le nouveau séisme provoqué par l'affaire Armstrong, une autre chance ne se présentera pas. Si nous voulons redonner confiance au public et aux sponsors, il faut agir vite et fort. Sinon, le cyclisme va mourir", a expliqué au journal LeMond, qui se verrait plutôt comme un président intérimaire.

"Je ne sais pas si je suis le meilleur candidat, si je suis assez 'politique' pour diriger une fédération. Mais je veux bien m'investir pour rendre cette institution plus démocratique, plus transparente et chercher le meilleur candidat dans le long terme pour la diriger. Je pense à une personnalité comme Dick Pound (l'ancien président de l'Agence mondiale antidopage), quelqu'un qui soit irréprochable sur le plan de l'éthique, qui ait une vraie expérience sur le terrain de la lutte contre le dopage et la corruption", a conclu LeMond.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"On me l'a demandé et j'ai accepté," a déclaré LeMond, 51 ans et seul Américain à avoir remporter la Grande Boucle depuis l'annulation pour dopage des sept titres de son compatriote Lance Armstrong. "On", c'est en fait le nouveau mouvement Change Cycling Now ("Changer le cyclisme maintenant"), réuni le week-end dernier à Londres et qui vient de plébisciter LeMond pour incarner ce changement. "Avec le mouvement, nous voulons changer le cyclisme. Or, c'est le moment ou jamais d'agir. Après le nouveau séisme provoqué par l'affaire Armstrong, une autre chance ne se présentera pas. Si nous voulons redonner confiance au public et aux sponsors, il faut agir vite et fort. Sinon, le cyclisme va mourir", a expliqué au journal LeMond, qui se verrait plutôt comme un président intérimaire. "Je ne sais pas si je suis le meilleur candidat, si je suis assez 'politique' pour diriger une fédération. Mais je veux bien m'investir pour rendre cette institution plus démocratique, plus transparente et chercher le meilleur candidat dans le long terme pour la diriger. Je pense à une personnalité comme Dick Pound (l'ancien président de l'Agence mondiale antidopage), quelqu'un qui soit irréprochable sur le plan de l'éthique, qui ait une vraie expérience sur le terrain de la lutte contre le dopage et la corruption", a conclu LeMond. Sportfootmagazine.be, avec Belga