"C'était assez incroyable. C'était le plan que nous avions, je devais attaquer et Primoz devait me suivre, nous voulions voir si on était capables de lâcher tout le monde. On a réussi et on peut être fiers de ce que nous avons fait", a lancé le Danois de 25 ans, qui signe sa 7e victoire chez les pros et termine 2e du général.

Deuxième du Tour de France 2021, Vingegaard a connu une campagne de classiques assez compliquée avec des abandons à la Flèche Wallonne et à Liège-Bastogne-Liège. "Je suis très heureux d'être de retour à un très haut niveau. C'est l'une des plus grandes courses au monde, alors remporter une étape et terminer 2e du général, c'est forcément énorme", a ajouté le coureur de la formation néerlandaise.

Vingegaard a désormais le regard tourné vers la Grande Boucle. "Finir 1 et 2 sur le Tour, ce serait extraordinaire mais la concurrence ne sera pas la même, ce sera encore plus dur. J'espère que l'un d'entre nous pourra gagner", a-t-il ponctué.

"C'était assez incroyable. C'était le plan que nous avions, je devais attaquer et Primoz devait me suivre, nous voulions voir si on était capables de lâcher tout le monde. On a réussi et on peut être fiers de ce que nous avons fait", a lancé le Danois de 25 ans, qui signe sa 7e victoire chez les pros et termine 2e du général. Deuxième du Tour de France 2021, Vingegaard a connu une campagne de classiques assez compliquée avec des abandons à la Flèche Wallonne et à Liège-Bastogne-Liège. "Je suis très heureux d'être de retour à un très haut niveau. C'est l'une des plus grandes courses au monde, alors remporter une étape et terminer 2e du général, c'est forcément énorme", a ajouté le coureur de la formation néerlandaise. Vingegaard a désormais le regard tourné vers la Grande Boucle. "Finir 1 et 2 sur le Tour, ce serait extraordinaire mais la concurrence ne sera pas la même, ce sera encore plus dur. J'espère que l'un d'entre nous pourra gagner", a-t-il ponctué.