Une mauvaise nouvelle a frappé dimanche Quinten Hermans. Le coureur a été testé positif au Covid-19 et ne disputera pas dimanche prochain le championnat du monde de cyclocross à Fayetteville aux Etats-Unis, a annoncé la fédération belge de cyclisme sur son compte Twitter. Troisième du dernier championnat de Belgique le 9 janvier à Middelkerke, il sera remplacé par Toon Vandenbosch.

Une autre sélectionnée belge la junior Xaydee Van Sinaey a aussi été contaminée. Elle ne sera pas remplacée. "J'ai fait une bonne course à Hoogerheide (dimanche après-midi où il s'est classé 7e, NDLR), je me sentais en très bonne santé et prêt à me battre pour les médailles à Fayetteville", a réagi Hermans. "Ces dernières semaines et ces derniers mois, je me suis entraîné très dur et j'ai fait beaucoup de sacrifices pour pouvoir arriver au départ dans les meilleures des conditions. Avec l'équipe, nous avons évité au maximum les risques d'infection, par exemple en faisant des tests tous les jours ou en n'étant pas présents au camp d'entraînement collectif avec Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux. Mais dimanche soir, j'ai reçu la notification du résultat du test PCR et la porte m'a été claquée au nez. Je me sens très impuissant dans cette situation et j'aurai logiquement besoin d'un peu de temps pour tourner la page."

Sweeck et Iserbyt ont marqué les esprits

Ce week-end, les coureurs belges se sont en tout cas mis en confiance avant le rendez-vous mondial. Samedi, Laurens Sweeck s'est imposé de très belle manière à Hamme dans le cadre du trophée X20 Badkamers en devançant Toon Aerts. Eli Iserbyt prenait la troisième place avant de l'emporter ce dimanche dans le cadre de la dernière manche de Coupe du monde disputée à Hoogerheide aux Pays-Bas. Déjà vainqueur de la Coupe du monde le format de poche belge a remporté sa 7e manche de la saison s'est imposé devant deux autres favoris étrangers Lars van der Haar et Thomas Pidcock. Quatrième et cinquième la veille, ils n'ont en tout cas pas montré qu'ils étaient en meilleure forme que les coureurs belges qui seront privés pour rappel de Wout Van Aert qui a renoncé aux Mondiaux pour se consacrer à sa saison sur route alors qu'il a réalisé un 9/10 dans les labourés avec des victoires nettes où ses adversaires n'ont que rarement eu l'occasion de voir sa roue arrière.

Iserbyt veut être le N.1 belge à Fayetteville., belga
Iserbyt veut être le N.1 belge à Fayetteville. © belga

Iserbyt réclame le leadership absolu

"Deux des quatre premiers n'étaient pas Belges aujourd'hui (à Hoogerheide dimanche). Nous devons réfléchir à notre tactique pour la Coupe du monde. Je pense que notre sélectionneur a également vu qui étaient les meilleurs aujourd'hui. Le constat ne va pas changer en une semaine, je pense. Nous devons tout miser sur moi pour la Coupe du monde et peut-être aussi sur Toon Aerts. Nous avons vu lors des championnats européens que ce n'est pas une bonne idée de commencer la course avec cinq coureurs qui veulent gagner. Van der Haar et Pidcock sont très bons. Nous avons une chance avec l'équipe belge, mais ensuite nous devons nous contenter de tirer une ou deux cartes."

Une mauvaise nouvelle a frappé dimanche Quinten Hermans. Le coureur a été testé positif au Covid-19 et ne disputera pas dimanche prochain le championnat du monde de cyclocross à Fayetteville aux Etats-Unis, a annoncé la fédération belge de cyclisme sur son compte Twitter. Troisième du dernier championnat de Belgique le 9 janvier à Middelkerke, il sera remplacé par Toon Vandenbosch. Une autre sélectionnée belge la junior Xaydee Van Sinaey a aussi été contaminée. Elle ne sera pas remplacée. "J'ai fait une bonne course à Hoogerheide (dimanche après-midi où il s'est classé 7e, NDLR), je me sentais en très bonne santé et prêt à me battre pour les médailles à Fayetteville", a réagi Hermans. "Ces dernières semaines et ces derniers mois, je me suis entraîné très dur et j'ai fait beaucoup de sacrifices pour pouvoir arriver au départ dans les meilleures des conditions. Avec l'équipe, nous avons évité au maximum les risques d'infection, par exemple en faisant des tests tous les jours ou en n'étant pas présents au camp d'entraînement collectif avec Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux. Mais dimanche soir, j'ai reçu la notification du résultat du test PCR et la porte m'a été claquée au nez. Je me sens très impuissant dans cette situation et j'aurai logiquement besoin d'un peu de temps pour tourner la page." Ce week-end, les coureurs belges se sont en tout cas mis en confiance avant le rendez-vous mondial. Samedi, Laurens Sweeck s'est imposé de très belle manière à Hamme dans le cadre du trophée X20 Badkamers en devançant Toon Aerts. Eli Iserbyt prenait la troisième place avant de l'emporter ce dimanche dans le cadre de la dernière manche de Coupe du monde disputée à Hoogerheide aux Pays-Bas. Déjà vainqueur de la Coupe du monde le format de poche belge a remporté sa 7e manche de la saison s'est imposé devant deux autres favoris étrangers Lars van der Haar et Thomas Pidcock. Quatrième et cinquième la veille, ils n'ont en tout cas pas montré qu'ils étaient en meilleure forme que les coureurs belges qui seront privés pour rappel de Wout Van Aert qui a renoncé aux Mondiaux pour se consacrer à sa saison sur route alors qu'il a réalisé un 9/10 dans les labourés avec des victoires nettes où ses adversaires n'ont que rarement eu l'occasion de voir sa roue arrière."Deux des quatre premiers n'étaient pas Belges aujourd'hui (à Hoogerheide dimanche). Nous devons réfléchir à notre tactique pour la Coupe du monde. Je pense que notre sélectionneur a également vu qui étaient les meilleurs aujourd'hui. Le constat ne va pas changer en une semaine, je pense. Nous devons tout miser sur moi pour la Coupe du monde et peut-être aussi sur Toon Aerts. Nous avons vu lors des championnats européens que ce n'est pas une bonne idée de commencer la course avec cinq coureurs qui veulent gagner. Van der Haar et Pidcock sont très bons. Nous avons une chance avec l'équipe belge, mais ensuite nous devons nous contenter de tirer une ou deux cartes."