Le Slovène Primoz Roglic a récupéré le maillot rouge de leader du Tour d'Espagne grâce à sa victoire en solitaire dans la 17e étape, mercredi, entre Unquera et les Lacs de Covadonga (185,8 km). Roglic s'est imposé avec 1:35 sur son équipier américain Sepp Kuss et sur le Colombien Miguel Angel Lopez (Movista). Le Slovène détrône en tête de la Vuelta le Norvégien Odd Christian Eiking (Intermarché-Wanty-Gobert).

Cette 17e étape proposait quatre ascensions, dont deux de première et une, la dernière, hors-catégorie. Dès la première ascension, l'Altu de Hortigueru (3e catégorie, 5,3 km à 4,7 pour-cent), le peloton explosait. La deuxième ascension, La Collada Llomena (1re catégorie, 7,6 km à 9,3 pour-cent), voyait le maillot rouge Odd Christian Eiking, en difficulté avant le sommet. Il parvenait à réintégrer le groupe des favoris dans la descente, à 91 km de l'arrivée.

Le Français Olivier Le Gac (Groupama-FDJ) prenait alors le large dans la descente. Il comptait une minute d'avance sur le peloton avant d'être repris par les favoris dans la deuxième ascension de La Collada Llomena. Le Colombien Egan Bernal (INEOS Grenadiers), septième du général à 4:21 d'Eiking, attaquait à 61 km de l'arrivée. Seul le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), troisième à 1:36, parvenait à l'accompagner.

Deux groupes se formaient derrière eux, le premier comprenant le Français Guillaume Martin (Cofidis), deuxième du général à 0:54, et le deuxième avec le maillot rouge Eiking. Dans la descente, sur une route détrempée, plusieurs coureurs se retrouvaient au sol dans le groupe maillot rouge. Eiking lui-même chutait, mais pouvait repartir.

Le Russe Alexander Vlasov (Astana-Premier Tech) semblait touché à la clavicule. Le duo Roglic-Bernal entamait l'ascension finale vers les Lacs de Covadonga (hors-catégorie, 12,5 km à 6,9 pour-cent) avec 1:30 d'avance sur un groupe de 18 coureurs, où figuraient notamment quelques outsiders de cette Vuelta comme l'Espagnol Enric Mas (Movistar), le Colombien Miguel Angel Lopez (Movistar), l'Australien Jack Haig (Bahrain-Victorious), le Britannique Adam Yates (INEOS Grenadiers) ou encore l'Américain Sepp Kuss (Jumbo-Visma).

Présent dans ce groupe au début de l'ascension, Guillaume Martin lâchait prise face au rythme imposé par les Bahrain-Victorious, faisant une croix sur ses espoirs d'endosser le maillot rouge. A un plus de 7 km de la ligne, Roglic se débarassait de Bernal. Double tenant du titre, Roglic, 31 ans, filait vers sa troisième victoire sur cette Vuelta, après le contre-la-montre d'ouverture et la 11e étape à Valdepenas de Jaen.

Le Slovène décroche sa huitième victoire d'étape sur les routes du Tour d'Espagne. Il porte son compteur à 56 succès professionnels. Bernal perdait du terrain et voyait le groupe de poursuivants revenir sur lui. Le Colombien se faisait reprendre sous la flamme rouge.

Sepp Kuss, équipier de Roglic, prenait la deuxième place à 1:35, réalisant le doublé pour Jumbo-Visma. Miguel Angel Lopez se classait troisième devant Adam Yates, Jack Haig, Enric Mas et Egan Bernal. Roglic récupère ainsi le maillot rouge qu'il avait laissé à Odd Christian Eiking au terme de la 10e étape.

Le Slovène compte 2:22 sur Mas et 3:11 sur Lopez. Jeudi, la 18e étape reliera Salas à l'Altu d'El Gamoniteiru (162,6 km), où une nouvelle arrivée au sommet, après une ascension de 14,6 km à du 9,8 pour-cent, attend les coureurs..

Le Slovène Primoz Roglic a récupéré le maillot rouge de leader du Tour d'Espagne grâce à sa victoire en solitaire dans la 17e étape, mercredi, entre Unquera et les Lacs de Covadonga (185,8 km). Roglic s'est imposé avec 1:35 sur son équipier américain Sepp Kuss et sur le Colombien Miguel Angel Lopez (Movista). Le Slovène détrône en tête de la Vuelta le Norvégien Odd Christian Eiking (Intermarché-Wanty-Gobert). Cette 17e étape proposait quatre ascensions, dont deux de première et une, la dernière, hors-catégorie. Dès la première ascension, l'Altu de Hortigueru (3e catégorie, 5,3 km à 4,7 pour-cent), le peloton explosait. La deuxième ascension, La Collada Llomena (1re catégorie, 7,6 km à 9,3 pour-cent), voyait le maillot rouge Odd Christian Eiking, en difficulté avant le sommet. Il parvenait à réintégrer le groupe des favoris dans la descente, à 91 km de l'arrivée. Le Français Olivier Le Gac (Groupama-FDJ) prenait alors le large dans la descente. Il comptait une minute d'avance sur le peloton avant d'être repris par les favoris dans la deuxième ascension de La Collada Llomena. Le Colombien Egan Bernal (INEOS Grenadiers), septième du général à 4:21 d'Eiking, attaquait à 61 km de l'arrivée. Seul le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma), troisième à 1:36, parvenait à l'accompagner. Deux groupes se formaient derrière eux, le premier comprenant le Français Guillaume Martin (Cofidis), deuxième du général à 0:54, et le deuxième avec le maillot rouge Eiking. Dans la descente, sur une route détrempée, plusieurs coureurs se retrouvaient au sol dans le groupe maillot rouge. Eiking lui-même chutait, mais pouvait repartir. Le Russe Alexander Vlasov (Astana-Premier Tech) semblait touché à la clavicule. Le duo Roglic-Bernal entamait l'ascension finale vers les Lacs de Covadonga (hors-catégorie, 12,5 km à 6,9 pour-cent) avec 1:30 d'avance sur un groupe de 18 coureurs, où figuraient notamment quelques outsiders de cette Vuelta comme l'Espagnol Enric Mas (Movistar), le Colombien Miguel Angel Lopez (Movistar), l'Australien Jack Haig (Bahrain-Victorious), le Britannique Adam Yates (INEOS Grenadiers) ou encore l'Américain Sepp Kuss (Jumbo-Visma). Présent dans ce groupe au début de l'ascension, Guillaume Martin lâchait prise face au rythme imposé par les Bahrain-Victorious, faisant une croix sur ses espoirs d'endosser le maillot rouge. A un plus de 7 km de la ligne, Roglic se débarassait de Bernal. Double tenant du titre, Roglic, 31 ans, filait vers sa troisième victoire sur cette Vuelta, après le contre-la-montre d'ouverture et la 11e étape à Valdepenas de Jaen. Le Slovène décroche sa huitième victoire d'étape sur les routes du Tour d'Espagne. Il porte son compteur à 56 succès professionnels. Bernal perdait du terrain et voyait le groupe de poursuivants revenir sur lui. Le Colombien se faisait reprendre sous la flamme rouge. Sepp Kuss, équipier de Roglic, prenait la deuxième place à 1:35, réalisant le doublé pour Jumbo-Visma. Miguel Angel Lopez se classait troisième devant Adam Yates, Jack Haig, Enric Mas et Egan Bernal. Roglic récupère ainsi le maillot rouge qu'il avait laissé à Odd Christian Eiking au terme de la 10e étape.Le Slovène compte 2:22 sur Mas et 3:11 sur Lopez. Jeudi, la 18e étape reliera Salas à l'Altu d'El Gamoniteiru (162,6 km), où une nouvelle arrivée au sommet, après une ascension de 14,6 km à du 9,8 pour-cent, attend les coureurs..