Le Britannique, 32 ans, dispute actuellement en Espagne sa première course depuis l'annonce de la révélation en décembre de son contrôle antidopage anormal lors du Tour d'Espagne.

Froome a cependant le droit de courir car la substance incriminée, le Salbutamol, est utilisé pour soigner l'asthme et peut être utilisé légalement. De ce fait, il n'entraîne pas de suspension automatique. L'UCI a toutefois demandé à Froome d'expliquer comment il s'était retrouvé avec le double du dosage autorisé dans ses échantillons, mais son cas n'a pas encore été tranché.

La Tirreno-Adriatico, remportée l'an dernier par le Colombien Nairo Quintana, aura lieu du 7 au 13 mars.