À 44 kilomètres de la ligne d'arrivée du championnat néerlandais sur route, Mathieu Van der Poel a placé un démarrage fulgurant en côte. Une petite heure plus tard, il a franchi la ligne seul, avec une avance d'une minute et 31 secondes, remportant son deuxième titre national professionnel et le 17e de toute sa carrière, des jeunes en élite, route, VTT et cyclocross compris.

MVDP a qualifié sa course "d'une de ses meilleures prestations". Il s'est imposé avec une des plus larges avances enregistrées chez les professionnels depuis janvier 2014, sur route comme en cross.

Jusqu'à présent, Van der Poel, qui s'est déjà adjugé 27 succès UCI sur route, n'avait jamais gagné avec plus de dix secondes d'avance. C'était dans la quatrième étape du Baltic Chain Tour 2014, il y a six ans exactement. Depuis, le Néerlandais s'est pratiquement toujours imposé au terme d'un sprint massif. Àune exception près : le GP de Denain en 2019. Au terme d'un solo de huit kilomètres, il avait encore trois secondes d'avance sur le peloton. Donc, aux championnats nationaux de Wijster, le coureur Alpecin-Fenix a établi un nouveau record personnel.

Même en cross, il ne s'est jamais imposé avec une telle avance. Sa victoire la plus nette date de novembre 2019, au cross de Niel. Il a franchi la ligne avec une minute et 21 secondes d'avance sur son dauphin. Il a enlevé le Mondial de Dübendorf, début février, avec une avance d'une minute et vingt secondes. Il faut même remonter à son dernier cyclocross en juniors, en février 2013 à Oostmalle, pour trouver trace d'une avance plus considérable. Van der Poel s'est imposé avec une minute et 32 secondes d'avance. Au championnat national sur toute, cette avance était réduite d'une seconde.

Par contre, en VTT, MVDP a déjà remporté deux épreuves avec une avance plus considérable que dimanche dernier, mais chaque fois au terme d'un vrai marathon et face à une concurrence limitée : avec deux minutes et 22 secondes dans la deuxième manche du Belgian Mountainbike Challenge 2019 et avec deux minutes et 55 secondes dans la première manche de la Rioja Bike Race 2018.

À 44 kilomètres de la ligne d'arrivée du championnat néerlandais sur route, Mathieu Van der Poel a placé un démarrage fulgurant en côte. Une petite heure plus tard, il a franchi la ligne seul, avec une avance d'une minute et 31 secondes, remportant son deuxième titre national professionnel et le 17e de toute sa carrière, des jeunes en élite, route, VTT et cyclocross compris. MVDP a qualifié sa course "d'une de ses meilleures prestations". Il s'est imposé avec une des plus larges avances enregistrées chez les professionnels depuis janvier 2014, sur route comme en cross.Jusqu'à présent, Van der Poel, qui s'est déjà adjugé 27 succès UCI sur route, n'avait jamais gagné avec plus de dix secondes d'avance. C'était dans la quatrième étape du Baltic Chain Tour 2014, il y a six ans exactement. Depuis, le Néerlandais s'est pratiquement toujours imposé au terme d'un sprint massif. Àune exception près : le GP de Denain en 2019. Au terme d'un solo de huit kilomètres, il avait encore trois secondes d'avance sur le peloton. Donc, aux championnats nationaux de Wijster, le coureur Alpecin-Fenix a établi un nouveau record personnel.Même en cross, il ne s'est jamais imposé avec une telle avance. Sa victoire la plus nette date de novembre 2019, au cross de Niel. Il a franchi la ligne avec une minute et 21 secondes d'avance sur son dauphin. Il a enlevé le Mondial de Dübendorf, début février, avec une avance d'une minute et vingt secondes. Il faut même remonter à son dernier cyclocross en juniors, en février 2013 à Oostmalle, pour trouver trace d'une avance plus considérable. Van der Poel s'est imposé avec une minute et 32 secondes d'avance. Au championnat national sur toute, cette avance était réduite d'une seconde.Par contre, en VTT, MVDP a déjà remporté deux épreuves avec une avance plus considérable que dimanche dernier, mais chaque fois au terme d'un vrai marathon et face à une concurrence limitée : avec deux minutes et 22 secondes dans la deuxième manche du Belgian Mountainbike Challenge 2019 et avec deux minutes et 55 secondes dans la première manche de la Rioja Bike Race 2018.