Campenaerts a mis 1h04:24.19 pour terminer son parcours, 1:21.62 de plus que Dennis, dominateur de l'épreuve. Campenaerts a échoué à seulement 53 centièmes de seconde de l'argent, revenu à Dumoulin. Dennis, 28 ans, s'offre son premier titre mondial dans cette épreuve. Le chrono se disputait sur une distance de 52,2 km. Les 30 premiers kilomètres du parcours étaient plats, avec peu de courbes. Puis venait le Gnadenwald, une côte de 4,9 kilomètres à du 7,1% de moyenne avec des passages à 13 et 14 %. Campenaerts, double champion d'Europe en titre visait une place dans le top-6 afin d'égaler la meilleure performance belge dans cette épreuve, la sixième place obtenue par Nico Emonds (1994), Leif Hoste (2001) et Stijn Devolder (2008).

Le coureur de Lotto Soudal a fait mieux que ça sur le parcours tyrolien. Quatrième au premier pointage après 16 km, à 15.25 de Dennis, il a grimpé d'un place au deuxième passage intermédiaire (35 km), à 1:12.24 de l'Australien. A ce moment-là, Campenaerts comptait déjà 31 secondes d'avance sur le quatrième, le Polonais Michal Kwiatkowski et pouvait donc rêver d'une médaille. Le deuxième, Dumoulin, ne pointait qu'à 12 secondes. Alors que Dennis poursuivait sa domination, Campenaerts négociait mieux que Dumoulin la deuxième partie plus descendante.

Il reprenait 11 secondes au Néerlandais, mais ne parvenait pas à grappiller une place. C'est donc sur la troisième marche du podium que Campenaerts est monté, aux côtés de deux grands spécialistes, Dennis, intouchable mercredi, et Dumoulin. Laurens de Plus, l'autre Belge engagé, a dû se contenter de la 50e place, à 8:14.20 du vainqueur. Les épreuves contre la montre s'achèvent à Innsbruck pour faire place aux épreuves en ligne à partir de jeudi.

Le bilan belge est impressionnant, avec également le titre mondial remporté par le junior Remco Evenepoel et l'argent de l'espoir Brent Van Moer. En outre, le contre-la-montre par équipes a été remporté par la formation belge Quick-Step Floors.