Brandon McNulty (UAE Emirates) a remporté en solitaire la 5e étape de Paris-Nice (WorldTour), longue de 188,8 kilomètres entre Saint-Just-Saint-Rambert et Saint-Sauveur-de-Montagut, jeudi en France. Parti à 39 km de l'arrivée, l'Américain a remporté sa 3e victoire en 2022. Le Français Franck Bonnamour (B&B Hotels) et l'Américain Matteo Jorgenson (Movistar) ont terminé 2e et 3e à 1:58 alors que le Belge Harm Vanhoucke (Lotto Soudal) a échoué au pied du podium à 2:30. Maillot jaune au départ, Wout van Aert l'a cédé à son équipier slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma).

Le début de course a vu un groupe de dix unités, avec notamment Harm Vanhoucke (Lotto Soudal), prendre le large après 16 kilomètres de course. C'est avec une marge de plus de 6 minutes que les fuyards ont entamé l'ascension du Col de la Mûre (7,7 km à 8,1%), dernière difficulté du jour. Alors que l'Américain Brandon McNulty prenait le large dès les premiers lacets aux avant-postes, Wout van Aert, en jaune depuis son succès mercredi dans le chrono, ne pouvait suivre le rythme du peloton. "Travail fini pour Wout, qui épargne de l'énergie pour les choses à venir", a tweeté son équipe dans la foulée.

En tête, McNulty, 23 ans, n'a jamais baissé de rythme en tête, remportant son 5e succès en carrière, le 3e déjà en 2022 après le Trofeo Calvia et la Faun-Ardèche Classic. Si Wout van Aert ayant laissé partir au pied de la bosse, l'équipe Jumbo-Visma conservera le maillot jaune en ses rangs car Roglic a assuré dans le groupe des favoris. Le Slovène compte 39 secondes d'avance sur Simon Yates (BikeExchange - Jayco) et 0:41 sur Pierre Latour (TotaEnergies). Déjà amputé du double tenant du titre, l'Allemand Maximilian Schachmann, le peloton a vu 18 coureurs renoncer à prendre le départ de cette étape reliant la Loire à l'Ardèche. Avec Tom Van Asbroeck, Yves Lampaert, Amaury Capiot, Jonas Rickaert et Jens Keukeleire, cinq Belges ont jeté l'éponge. Décimée, l'équipe Israel-Premier Tech ne compte plus qu'un coureur, le Canadien Hugo Houle.

Vendredi, la 6e étape sera propice aux baroudeurs avec 213,6 kilomètres et cinq cols répertoriés entre Courthézon et Aubagne. Cette 80e édition de la course au soleil se ponctuera dimanche à Nice après un weekend qui s'annonce décisif.

Brandon McNulty (UAE Emirates) a remporté en solitaire la 5e étape de Paris-Nice (WorldTour), longue de 188,8 kilomètres entre Saint-Just-Saint-Rambert et Saint-Sauveur-de-Montagut, jeudi en France. Parti à 39 km de l'arrivée, l'Américain a remporté sa 3e victoire en 2022. Le Français Franck Bonnamour (B&B Hotels) et l'Américain Matteo Jorgenson (Movistar) ont terminé 2e et 3e à 1:58 alors que le Belge Harm Vanhoucke (Lotto Soudal) a échoué au pied du podium à 2:30. Maillot jaune au départ, Wout van Aert l'a cédé à son équipier slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Le début de course a vu un groupe de dix unités, avec notamment Harm Vanhoucke (Lotto Soudal), prendre le large après 16 kilomètres de course. C'est avec une marge de plus de 6 minutes que les fuyards ont entamé l'ascension du Col de la Mûre (7,7 km à 8,1%), dernière difficulté du jour. Alors que l'Américain Brandon McNulty prenait le large dès les premiers lacets aux avant-postes, Wout van Aert, en jaune depuis son succès mercredi dans le chrono, ne pouvait suivre le rythme du peloton. "Travail fini pour Wout, qui épargne de l'énergie pour les choses à venir", a tweeté son équipe dans la foulée. En tête, McNulty, 23 ans, n'a jamais baissé de rythme en tête, remportant son 5e succès en carrière, le 3e déjà en 2022 après le Trofeo Calvia et la Faun-Ardèche Classic. Si Wout van Aert ayant laissé partir au pied de la bosse, l'équipe Jumbo-Visma conservera le maillot jaune en ses rangs car Roglic a assuré dans le groupe des favoris. Le Slovène compte 39 secondes d'avance sur Simon Yates (BikeExchange - Jayco) et 0:41 sur Pierre Latour (TotaEnergies). Déjà amputé du double tenant du titre, l'Allemand Maximilian Schachmann, le peloton a vu 18 coureurs renoncer à prendre le départ de cette étape reliant la Loire à l'Ardèche. Avec Tom Van Asbroeck, Yves Lampaert, Amaury Capiot, Jonas Rickaert et Jens Keukeleire, cinq Belges ont jeté l'éponge. Décimée, l'équipe Israel-Premier Tech ne compte plus qu'un coureur, le Canadien Hugo Houle. Vendredi, la 6e étape sera propice aux baroudeurs avec 213,6 kilomètres et cinq cols répertoriés entre Courthézon et Aubagne. Cette 80e édition de la course au soleil se ponctuera dimanche à Nice après un weekend qui s'annonce décisif.