C'est ce qu'il a laissé entendre mercredi soir dans une émission télévisée sur la VRT "Extra Time Koers". "J'aimerais bien encore disputer une avant-saison", a-t-il déclaré. "Si j'avais remporté Paris-Roubaix, j'aurais arrêté ma carrière sur le champ. Mais à présent, la motivation et le mental sont encore trop présents."

L'équipe pour laquelle Boonen pourrait donc courir ces prochains Ronde et Enfer du Nord, n'est cependant pas encore clair pour le coureur belge. "Mon contrat avec Etixx-Quick Step se termine à la fin de la saison. Tout reste donc possible. Je vais voir quelles sont les opportunités qui vont se présenter et ce que l'équipe à l'intention de faire avec moi."

Au terme du dernier Paris-Roubaix, où Boonen était passé à quelques centimètres d'un cinquième pavé, prenant une belle deuxième place derrière l'Australien Matthew Hayman, le Flandrien n'avait pas voulu confirmé son arrêt de carrière en fin de saison. "Avant la course déjà, je m'étais dit que je m'accorderais une semaine de réflexion avant de prendre une décision afin de ne pas réagir de façon émotionnelle. Je veux maintenant tout examiner à mon aise. En tous cas ce n'est pas au niveau de la condition et des jambes que cela se joue. Je suis certainement encore en mesure de pouvoir courir. Peut-être que cette deuxième place est l'élément déclencheur pour trouver la motivation nécessaire. Ce qui est sûr, c'est que j'honorerai mon contrat jusqu'à son terme."

C'est ce qu'il a laissé entendre mercredi soir dans une émission télévisée sur la VRT "Extra Time Koers". "J'aimerais bien encore disputer une avant-saison", a-t-il déclaré. "Si j'avais remporté Paris-Roubaix, j'aurais arrêté ma carrière sur le champ. Mais à présent, la motivation et le mental sont encore trop présents." L'équipe pour laquelle Boonen pourrait donc courir ces prochains Ronde et Enfer du Nord, n'est cependant pas encore clair pour le coureur belge. "Mon contrat avec Etixx-Quick Step se termine à la fin de la saison. Tout reste donc possible. Je vais voir quelles sont les opportunités qui vont se présenter et ce que l'équipe à l'intention de faire avec moi." Au terme du dernier Paris-Roubaix, où Boonen était passé à quelques centimètres d'un cinquième pavé, prenant une belle deuxième place derrière l'Australien Matthew Hayman, le Flandrien n'avait pas voulu confirmé son arrêt de carrière en fin de saison. "Avant la course déjà, je m'étais dit que je m'accorderais une semaine de réflexion avant de prendre une décision afin de ne pas réagir de façon émotionnelle. Je veux maintenant tout examiner à mon aise. En tous cas ce n'est pas au niveau de la condition et des jambes que cela se joue. Je suis certainement encore en mesure de pouvoir courir. Peut-être que cette deuxième place est l'élément déclencheur pour trouver la motivation nécessaire. Ce qui est sûr, c'est que j'honorerai mon contrat jusqu'à son terme."