La première échappée sérieuse s'est dessinée après 79 km de course. Elle était signée par Thomas De Gendt, le Français Anthony Delaplace et le Luxembourgeois Alex Kirsch. Le trio a compté jusqu'à 4:18 d'avance. Derrière, le tempo dans le peloton était donné par les Orica-GreenEdge, les Trek et les BMC. Plusieurs coureurs chutaient à 75 km de l'arrivée, jugée à Overijse après 205,4 km de course et trois tours de circuit local. Parmi les victimes, on trouvait le Français Sylvain Chavanel, vainqueur de la Flèche Brabançonne en 2008.

Les trois hommes de tête abordaient le circuit local (3 x 23,4 km) avec un avantage de 2:25 sur le peloton. Kirsch décrochait dès la première ascension du Hagaard, la 1e des cinq côtes à gravir trois fois. De Gendt et Delaplace continuaient leur effort mais étaient repris à 39 km de l'arrivée.

Ben Hermans et l'Australien David Tanner sortaient alors à 35 bornes du finish. Le peloton suivait à une trentaine de secondes mais ne revenait pas. Ben Hermans faussait compagnie à Tanner à 3 km de l'arrivée et résistait au retour du peloton pour aller décrocher à 28 ans son troisième succès professionnel, assurément le plus beau.

"J'ai essayé d'anticiper sans trop savoir si j'aurais les jambes pour tenir, a expliqué le vainqueur. Si j'avais craqué, il y avait Gilbert derrière pour profiter de mon travail. J'ai pu profiter des jeux d'influence entre les équipes pour mener mon échappée à bien", a déclaré Hermans.

La première échappée sérieuse s'est dessinée après 79 km de course. Elle était signée par Thomas De Gendt, le Français Anthony Delaplace et le Luxembourgeois Alex Kirsch. Le trio a compté jusqu'à 4:18 d'avance. Derrière, le tempo dans le peloton était donné par les Orica-GreenEdge, les Trek et les BMC. Plusieurs coureurs chutaient à 75 km de l'arrivée, jugée à Overijse après 205,4 km de course et trois tours de circuit local. Parmi les victimes, on trouvait le Français Sylvain Chavanel, vainqueur de la Flèche Brabançonne en 2008.Les trois hommes de tête abordaient le circuit local (3 x 23,4 km) avec un avantage de 2:25 sur le peloton. Kirsch décrochait dès la première ascension du Hagaard, la 1e des cinq côtes à gravir trois fois. De Gendt et Delaplace continuaient leur effort mais étaient repris à 39 km de l'arrivée.Ben Hermans et l'Australien David Tanner sortaient alors à 35 bornes du finish. Le peloton suivait à une trentaine de secondes mais ne revenait pas. Ben Hermans faussait compagnie à Tanner à 3 km de l'arrivée et résistait au retour du peloton pour aller décrocher à 28 ans son troisième succès professionnel, assurément le plus beau."J'ai essayé d'anticiper sans trop savoir si j'aurais les jambes pour tenir, a expliqué le vainqueur. Si j'avais craqué, il y avait Gilbert derrière pour profiter de mon travail. J'ai pu profiter des jeux d'influence entre les équipes pour mener mon échappée à bien", a déclaré Hermans.