Le Colombien Egan Bernal, vainqueur du Tour de France 2019, se remettait mardi en soins intensifs d'une opération réussie après un grave accident à l'entraînement en Colombie, au cours duquel il a subi plusieurs fractures et un traumatisme thoracique.
...

Le Colombien Egan Bernal, vainqueur du Tour de France 2019, se remettait mardi en soins intensifs d'une opération réussie après un grave accident à l'entraînement en Colombie, au cours duquel il a subi plusieurs fractures et un traumatisme thoracique. L'"intervention neurochirurgicale" du cycliste de 25 ans s'est "déroulée avec succès" et "nous nous attendons à son évolution progressive au cours des 72 prochaines heures dans l'unité de soins intensifs", a indiqué la clinique universitaire de Sabana, où il est soigné, dans un communiqué. Selon le centre médical, la chirurgie de la colonne vertébrale a été réalisée "en maintenant l'intégrité neurologique et en préservant la fonctionnalité des segments concernés". "Nous avons immédiatement commencé le processus de rééducation afin d'obtenir les meilleurs résultats possibles pour notre patient", est-il ajouté. Bernal a percuté l'arrière d'un bus à l'arrêt lundi dans la commune de Gachancipá, à près de trente kilomètres au nord de Bogotá, alors qu'il s'entraînait.Les médecins lui ont diagnostiqué un "traumatisme thoracique" et des fractures du fémur et de la rotule. Peu avant de fêter son 25e anniversaire le 13 janvier, il avait officialisé la prolongation de son contrat de longue durée avec l'équipe Ineos, jusqu'à fin 2026. Le champion en titre du Giro avait prévu de reprendre la compétition en France à l'occasion du Tour de La Provence du 10 au 13 février. Il devait ensuite suivre un programme consistant, avec notamment l'UAE Tour du 20 au 26 février, pour un avant-goût de l'été prochain et du match annoncé sur le Tour de France avec le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), vainqueur de la Grande Boucle en 2020 et 2021.Sur des photographies diffusées par des médias locaux, on peut voir le coureur étendu sur le sol, face à l'arrière d'un autobus et entouré de ses coéquipiers. Il y a quelques jours, le coureur s'était plaint de l'imprudence d'un automobiliste qui avait manqué de renverser ses coéquipiers et lui lors d'une sortie d'entraînement, dans une vidéo postée sur ses réseaux sociaux. Bernal a remporté le Tour de France 2019 et le Tour d'Italie en 2021. Le Colombien était actuellement en stage de préparation dans son pays en vue de la nouvelle saison avec plusieurs coéquipiers Richard Carapaz, Dani Martínez, Jonathan Narváez, Brandon Rivera, Andrey Amador, Omar Fraile et Carlos Rodríguez. On se réjouissait déjà de la perspective d'un duel de juillet entre Tadej Pogacar et Egan Bernal. Les deux jeunes pépites des grands tours n'avaient jusqu'à présent livré qu'un seul duel sur la Grande Boucle de 2020 qu'avait remporté le Slovène face à un Colombien contraint à l'abandon en raison de problèmes de dos. Le natif de Bogota était revenu à son meilleur niveau en 2021 en remportant le Giro. Il avait en revanche un peu déçu sur la Vuelta où il n'avait terminé que 6e sans donner l'impression de rivaliser avec Primoz Roglic malgré un duel épique sous la pluie entre les deux hommes lors de l'étape menant aux Lacs de Covadonga. Pogacar et Bernal s'étaient eux affrontés à deux reprises en 2021. Sur les Strade Bianche, le Colombien terminait 3e en réussissant à accompagner Julian Alaphilippe et le vainqueur Mathieu van der Poel jusque dans les rues de Sienne. Le Slovène ne terminait que septième.Il prenait sa revanche quelques jours plus tard en remportant Tirreno-Adriatico devant notre compatriotre Wout Van Aert. Bernal prenait lui la quatrième place, mais les deux hommes étaient sur des optiques de préparation différentes puisque le vainqueur du Tour 2019 avait le Tour d'Italie de mai dans le viseur là où le Slovène disposait d'un peu plus de temps en vue du Tour de France qu'il allait remporté.La gravité des blessures dont souffre Egan Bernal laisse en tout cas penser qu'il devra subir une rééducation très longue avant de retrouver son meilleur niveau. Difficile de ne pas penser à celles de nos compatriotes Wout Van Aert et Remco Evenepoel. Deux coureurs souffrant de blessures différentes mais que l'on peut prendre comme point de comparaison en raison de leur jeune âge.Le champion de Belgique avait heurté une barrière lors du contre-la-montre de Pau lors du Tour de France remporté justement par Bernal. Victime d'une plaie musculaire profonde à la cuisse, le coureur d'Herentals avait du subir plusieurs opérations. Il était revenu sur la fin de la saison de cyclocross 2020, apparaissant un peu en retrait tant dans les labourés que sur les premières courses sur route avant la pause Covid. Il avait profité de celle-ci pour se reconstruire et revenir de manière tonitruante en août avec un doublé Strade Bianche-Milan San Remo puis en décrochant deux médailles d'argent sur la course contre-la-montre et en ligne des Mondiaux. L'exemple de WVA, âgé de 24 ans à l'époque, sera sans doute une source de motivation pour Bernal en vue de sa reconstruction, tout comme celui d'Evenepoel dont on attend de voir s'il en récoltera les fruits en 2022. Le citoyen de Schepdaal, qui avait chuté lourdement au Tour de Lombardie en 2020, avait eu une fracture du bassin et avait éprouvé les pires peines du monde à revenir à son meilleur niveau. Plutôt épatant sur la première semaine du Giro 2021 où il rivalisait avec Bernal, notamment sur un sprint intermédiaire démontrant le panache des deux coureurs, le jeune Belge avait ensuite baissé pavillon avant de quitter la course après une chute dans la descente d'un col. Evenepoel avait continué à bien travailler, retrouvant petit à petit son niveau sur des courses de moindre niveau. Troisième du championnat national, il avait ensuite remporté le Tour du Danemark, la Course des Raisins et la Brussels Classic avant d'aller chercher la médaille de bronze sur la course contre-la-montre des championnats d'Europe et du monde et d'être le plus fort de la course en ligne des championnats européens où il avait finalement subi la loi de Sonny Colbrelli. Il avait ensuite connu une fin de saison plus décevante avec une 19e place sur le Tour de Lombardie et une cinquième sur le contre-la-montre des Nations. Avec une préparation optimale cet hiver, Evenepoel espère redevenir aussi dominateur qu'avant sa chute, avec une victoire sur la Vuelta dans le viseur. Mais cela aura été un processus d'un an et demi.Le fémur et la rotule sont évidemment deux os entourés des muscles de la cuisse. Et il ne faut pas avoir fait beaucoup de vélo pour comprendre leur importance et la difficulté qu'aura Bernal à retrouver son meilleur niveau.Autre coincidence de l'histoire, c'est que Bernal ne se serait sans doute jamais aligné sur le Tour de France 2019 sans une fracture de la clavicule qui l'avait privé du Tour d'Italie. Sur cette Grande Boucle, il avait aussi profité de l'absence de Christopher Froome pour avoir un rôle plus important au sein de l'équipe Sky. Le Britannique avait lourdement chuté lors de la reconnaissance du contre-la-montre du Dauphiné 2019 en se prenant un muret. Il souffrait aussi d'une fracture du fémur mais n'a jamais retrouvé son meilleur niveau malgré un process qui devait l'aider en refaire un coureur capable de gagner un cinquième Tour de France. Deux ans après sa blessure, Froomey terminait à la... 133e place du dernier Tour de France. La différence avec Bernal est évidemment l'âge puisque le Kenyan Blanc venait de fêter ses 34 ans. Il souffrait aussi d'autres blessures à côté de sa fracture du fémur.On se souviendra aussi de trois autres coureurs ayant subi une fracture du fémur. Le premier est certainement le plus marquant puisqu'il s'agit de Joseba Beloki. Alors qu'il tente de mettre la pression sur Lance Armstrong dans la descente de la côte de la Rochette dans l'étape arrivant à Gap, il chute lourdement à cause d'une plaque de goudron fondu, obligeant son rival américain à un cyclo-cross improvisé dans un champ. L'Espagnol avait mis huit mois avant de revenir à la compétition mais n'a plus été en mesure de lutter pour la victoire ou le podium dans un grand tour. Le coureur basque était à l'époque âgé de 30 ans.Le sulfureux Alexandre Vinokourov a aussi vu son fémur se briser lors d'une étape du Tour de France en 2011 marquée par la victoire de Thomas Voeckler et un vol plané dans les barbelés de Johnny Hoogerland. Vino avait chuté avec d'autres favoris de l'époque parmi lesquels notre compatriote Jurgen Van den Broeck dans la descente humide d'un col. Il ne disputera qu'une seule course trois mois plus tard mais surtout il remportera le titre olympique de Londres en 2012 avec la complicité, diront certains, de Rigoberto Uran. Le dernier acte d'une carrière qu'il allait arrêter à la fin de cette année 2012.Plus récemment, Michael Woods avait eu besoin du même délai de trois mois pour se remettre de sa fracture du fémur sur le Paris-Nice 2020 pré-pause sanitaire. Celle-ci lui avait permis de travailler tranquillement dans l'ombre et de revenir sur les Strade Bianche en août. Le Canadien de 35 ans allait ensuite remporter des étapes sur Tirreno-Adriatico et la Vuelta, terminer sur le podium de la Flèche Wallonne (3e) et prendre une belle septième place à Liège-Bastogne-Liège. L'an dernier, il était encore présent sur de nombreux top 10 de courses comme la Flèche (4e), la Doyenne (5e), le Tour de Romandie (5e), le Tour de Suisse (5e) où la course olympique en ligne (5e).Le 30 août 2020, Philippe Gilbert chutait en début de Tour de France et se fracturait la rotule gauche. Trois semaines plus tard, il était déjà de retour à la compétition. Deux ans plus tôt, il passait au-dessus d'un parapet dans la descente du col de Portet-d'Aspet sur le Tour. C'était déjà la rotule gauche qui avait été touchée. Phil était revenu à la compétition deux mois plus tard. Mais inutile de préciser que le citoyen de Remouchamps, déjà âgé lors de ces deux chutes, n'a jamais vraiment retrouvé son meilleur niveau, même si en 2019, il s'est quand même offert Paris-Roubaix à presque 37 ans.DEUX VERTEBRES TOUCHEES AUSSI POUR BERNALOn ne jouera donc pas les Nostradamus de pacotille tant il est difficile de déterminer un calendrier de reprise pour Egan Bernal. En plus des fractures du fémur et de la rotule, la clinique universitaire de Sabana, où il a été opéré, évoquait dans son communiqué un "traumatisme thoracique". Les chirurgiens sont également intervenus une troisième fois auprès du coureur, pour réduire une fracture luxée de deux vertèbres en haut de la colonne. Rappelons que le Colombien a longtemps souffert du dos par le passé et que ce problème qui remonte à ses débuts dans le vélo, en VTT. Le point culminant de ces maux dorsaux aura été son abandon sans gloire sur le Tour de France 2020. Il faut espérer que ce nouveau problème à la colonne vertébrale n'empirera pas les choses. Une chose est sûre, il faudra être patient pour retrouver le meilleur Egan Bernal. En espérant que cet espoir de le revoir au plus haut niveau et luttant pour les victoires en grand tour ne soit pas vain.